L’Imam Ibn ‘Abbas et Al-Khattabi ont interprété le verset : « yawma youkchifou ‘an saq »

7 07 2011

      

Dans son célèbre ouvrage « Al-Asma-ou wa s-Sifat » (tome 2 page 80 de cette édition) l’Imam Al-Bayhaqi a dit :

 « Concernant l’explication de la parole {yawma youkchifou ‘an saq} [-sourat Al-Qalam / 42-, qui signifie : « Le jour où sera découvert un saq »], Il a été rapporté d’après Ibnou ‘Abbas qu’il a dit : « Une intensité et une angoisse ».

 Abou Soulayman (Al-Khattabi) a dit : « il est possible que le sens de sa parole {yawma youkchifou rabbouna ‘an saqih} [qui signifie : « le jour ou notre seigneur montrera son saq »] soit : Sa toute-puissance qui se manifeste par l’intensité et la difficulté. »

Informations utiles :

– L’éminent savant du Salaf, l’Imam des Moufassir, Abdou l-Lah Ibnou ‘Abbas est un compagnon et il est le cousin du Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam). Il est décédé en 68 de l’Hégire (Radia l-Lahou ‘anhou) c’est-à-dire il y a environ 1365 ans. Il est très connu pour sa science de l’interprétation (ta-wil) du Qour-an. Le Messager de Allah (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) a fait une invocation en sa faveur, par sa parole : « Allahoumma ‘allimhou l-hikmata wa ta-wila l-kitab ». Cela signifie : « Ô Allah, apprends-lui la sagesse et l’interprétation du Livre ». Cette parole est rapportée par Al-Boukhari, Ibnou Majah et d’autres encore en des termes différents. Le Hafidh Ibnou l-Jawzi dans son livre Al-Majalis a dit : « Et il n’y a pas de doute que Allah a exaucé cette invocation du Messager ».

– L’Imam, le faqih (le spécialiste de la jurisprudence) Abou Soulayman Al-Khattabi est né en 319 et il est décédé en 388 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 1040 ans. Il fait parti des savants qui avaient le plus de science dans les sujets du hadith. Il est de l’école de jurisprudence Chafi’ite. L’Imam al-Bayhaqi le cite énormément dans son livre « Al-Asma-ou wa s-Sifat ».

– Dans la langue arabe, le mot « saq » a différents sens. Lorsqu’il est employé au sujet de Allah, il n’est pas à prendre selon le sens apparent, car le sens apparent de « saq » est jambe ou tibia. Attribuer un membre ou un organe à Allah est de l’anthropomorphisme.

– Ici ces deux grands savants ont interprété le mot « saq » par le sens de l’intensité, de l’angoisse et de la difficulté (c’est-à-dire lors du Jour du jugement dernier). Voici la compréhension des savants de l’Islam qu’ils soient du Salaf ou du Khalaf.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s