Abou ‘Oubaydah et Ad-Dahak (du salaf) ont interprété le mot « wajh » dans sourate Al-Qasas [rapporté par Ibn Al-Jawzi]

2 06 2012

   

Dans son livre « Daf’ou Choubahi t-Tachbih » (page 113 de cette édition) l’Imam Ibnou l-Jawzi a dit :

« Ad-Dahak et Abou ‘Oubaydah ont dit au sujet de la parole de Allah :      {كُلُّ شَىءٍ هَالِكٌ إِلَّا وَجهَهُ} [« koullou chay-in halikoun illa wajhah » qui signifie : « tout sera anéanti sauf Son Wajh »] (sourat Al-Qasas/88) c’est-à-dire sauf Lui (Allah). »

Information utiles :

– L’Imam, le Hafidh –spécialiste des chaînes de transmission du hadith–, le Moufassir –exégète– ‘Abdou r-Rahman Ibnou ‘Ali connu sous le nom de Ibnou l-Jawzi le Hanbalite, est né en 508 et il décédé en 597 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a 835 ans.

– Ibnou l-Jawzi fait partie des piliers des hanbalites. Il a écrit son livre « Daf’ou Choubahi t-Tachbih » pour répliquer à ceux qui ont attribué le corps à Allah tout en se réclamant de l’école de l’Imam Ahmad alors que l’Imam Ahmad est innocent de ce qu’ils ont pris pour croyance. Ibnou l-Jawzi a souligné dans ce livre que la croyance du Salaf est bien la croyance de l’Imam Ahmad, l’exemption de Allah de l’endroit, de la limite, du corps, de la position debout, assise, de l’installation et de toutes les autres caractéristiques des choses qui entrent en existence et des corps.

– Ici Ad-Dahak et Abou ‘Oubaydah ont expliqué que la signification de « illa wajhah » dans ce verset est « sauf Allah ».

– Le mot « wajh » dans la langue arabe a plusieurs sens, et son sens premier est « visage » ou « face ». Mais ce n’est pas ce sens qui est retenu lorsqu’il est attribué à Allah. En effet Allah n’est pas composé de partie, il n’est pas un corps et il n’a ni membre, ni organe. Le mot wajh peut désigner un être, ou encore avoir le sens de al-Moulk (la souveraineté) comme l’a dit l’Imam Al-Boukhari (voir l’article : ici).

– Amir Ibnou ‘Abdou l-Lah Ibnou Al-Jarrah Abou ‘Oubaydah est un célèbre compagnon du Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) et il a reçu son éloge. Il fait partie des premiers compagnons à avoir embrassé l’Islam.

– L’éxégète -Moufassir- Ad-Dahak Ibnou Mouzahim Al-Hilali, est décédé dans les environ de 105 de l’Hégire (rahimahoullah) c’est à dire il y a environ 1330 ans. Il était un successeur des compagnons (tabi’i). Il est souvent cité dans les exégèses du Qour-an (tafsir).


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s