Le chaykh Ibn ‘Achir cite les treize attributs de Allah qu’il est un devoir de connaitre

2 07 2011

   

Le Chaykh Ibnou ‘Achir, dans son célèbre matn « Al-Mourchidou l-Mou’in ‘ala d-Darouriyyi min ‘Ouloumi d-Din » (page 11 de cette édition) a dit :

« يجب لله الوجود والقدم كذا البقاء و الغنى المطلق عم وخلفه لخلقه بلا مـثال و وحدة الذات ووصف الفعال و قدرة إرادة علم حـياة سمع كلام بصر ذي واجبات »

« Il est un devoir [de connaître] au sujet de Allah qu’Il ait pour attributs : L’existence, l’exemption de début, l’exemption de fin, le non-besoin, la non ressemblance aux créatures, l’unicité de Son Être, de Ses Attributs et de Ses Actes, la toute-puissance, la volonté, la science, la vie, l’ouïe, la parole et la vue. Tous ces attributs Lui sont obligatoires ».

Informations utiles :

– Le Chaykh Abou Mouhammad ‘Abdou l-Wahid Ibnou Ahmad Ibnou ‘Ali Ibnou ‘Achir Al-Ansariyy Al-Façi, est né 990 et il est décédé 1040 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 400 ans. Il était du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik.

– Son matn « Al-Mourchidou l-Mou’in ‘ala d-Darouriyyi min ‘Ouloumi d-Din »  appelé plus couramment le « matn de Ibnou ‘Achir » est très célèbre dans le monde musulman, et très étudié chez les malikites.

– Les savants ont pour habitude de dire au sujet des treize attributs qu’a cité, ici, le Chaykh Ibnou ‘Achir, qu’il est un devoir pour toute personne responsable (moukallaf), de les connaître. C’est-à-dire qu’il est un devoir d’en connaître la signification sans que ce soit un devoir d’apprendre par cœur les termes mêmes de ces attributs. Cette connaissance est un devoir du fait que ces treize attributs ont été fréquemment mentionnés dans le Qour-an et dans le Hadith, soit littéralement soit selon leur signification. Il est important de rappeler que ces 13 attributs ne sont pas les seuls attributs de Allah ; les attributs de Allah sont indénombrables.

Publicités




Le Chaykh Mouhammad Mayyarah rapporte l’unanimité sur le fait que Allah n’a pas de direction

31 05 2011

      

L’Illustre savant Mouhammad Mayyarah Al-Maliki (rahimahou l-Lah) a dit, dans son livre « Ad-Dourrou th-Thamin wa l-Mawridou l-Ma’in », page 33 de cette édition (la page 32 est ajoutée pour que vous puissiez voir le contexte)  en citant l’un de ses chaykh :

« أَجمعَ أَهْلُ الحَقِّ قَاطِبَةً على أنَّ الله تَعالى لاجِهَةَ له، فلا فوقَ ولا تحتَ ولايمينَ ولا شمالَ ولا أمامَ ولا خَلْفَ »

« Les gens de la vérité ont été unanimes sur le fait que Allah ta’ala n’a pas de direction, qu’Il n’a pas de dessus, ni de dessous, ni de droite, ni de gauche, ni de devant, ni de derrière »

Informations utiles :

– Le chaykh Mouhammad Ibnou Ahmad Mayyarah Al-Maliki Al-Fasi est mort en 1072 de l’Hégire (il y a environ 360 ans). Il était de l’école de jurisprudence (madh-hab) malikite.

– Son livre « Ad-Dourrou th-Thamin wa l-Mawridou l-Ma’in » est un commentaire du très célèbre traité « Al-Mourchidou l-Mou’in ‘ala d-Darouriyyi min ‘Ouloumi d-Din » , appelé plus couramment le « matn de Ibnou ‘Achir » composé par le Chaykh ‘Abdou l-Wahid Ibnou ‘Achir Al-Ansari Al-Ach’ari Al-Maliki (990 – 1040 H)

– Ces deux livres ( c’est à dire : le matn de Ibnou ‘Achir et le commentaire de Mouhammad Mayyarah) sont deux ouvrages de références dans l’école malikite.

– Ici, il cite l’un de ses chaykh qu’il présente dans son livre en disant : L’Imam, le savant Abou ‘Abdi l-Lah, mon maître Mouhammad ibnou Jalal.

– Mouhammad Mayyarah a également appris la science de la religion auprès de Ibnou ‘Achir.

– Ici, il rapporte l’unanimité sur le fait que Allah ta’ala est exempt des 6 directions : C’est à dire qu’Il n’a pas de dessus, ni de dessous, ni de droite, ni de gauche, ni de devant, ni de derrière. Ceci est la croyance de tous les musulmans.