L’Imam Al-Qourtoubi explique le verset “wa ja-a rabbouka” et confirme que Allah est sans endroit

13 12 2012

Tafsir Qourtoubi COVER   qourtoubi - tafsir - wa jaa rabbouka - allah existe sans endroit

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication du verset 22 de Sourat Al-Fajr, l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

«{وَجَاءَ رَبُّكَ} أي أمره و قضاؤه »

« « wa ja-a Rabbouka » {وَجَآءَ رَبُّك }, c’est-à-dire que viendront l’ordre de ton Seigneur et Son jugement. »

Plus loin, il dit :

« والله جل ثناؤه لا يوصف بالتحول من مكانٍ إلى مكانٍ ، وأنَّى له التحول والانتقال ولا مكان له ولا أوان ، ولا يجري عليه وقتٌ ولا زمــان ، لأن في جريان الوقت على الشىء فــوت الأوقات ، ومن فــاته شىء فهو عاجز »

« Allah, gloire à Lui, n’est pas qualifié par l’évolution d’un endroit à un autre, Il Lui est impossible le changement, le déplacement, Il n’a pas d’endroit ni d’époque. Il n’est pas sujet à l’instant ni au temps car l’écoulement du temps sur quelque chose implique que les moments passés lui échappent et celui à qui quelque chose échappe n’est pas tout puissant ».

 Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici il explique le verset {وجاءَ ربُّكَ} « wa ja-a rabbouka » [Sourat Al-Fajr/22] et dit que cela signifie que c’est l’ordre de Allah et Son jugement qui viendront. Ce verset ne veut pas dire que c’est Allah lui-même qui viendra comme l’ont prétendu certains anthropomorphistes.

– Puis, il confirme le fait que Allah existe sans endroit, qu’Il n’est pas concerné par le changement et le déplacement, et qu’Il ne dépend pas du temps.





L’Imam Al-Qourtoubi dit que Allah est exempt de l’endroit, de la direction et du temps

7 12 2012

Al-Qourtoubi - Al-Asna   Imam Al-Qurtubi - Allah existe sans endroit - Al-Ghani

Dans son livre Al-Asna (page 170 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« ومن علم أن الله سبحانه الغني على الاطلاق نزهه عن المكان و الزمان و الجهة »

« Celui qui aura su que Allah est « Al-Ghani » [C’est-à-dire Celui Qui n’a pas besoin des créatures et dont toutes les créatures ont besoin], aura exempté Allah de l’endroit, du temps et de la direction. »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il dit que Allah est Al-Ghani, C’est-à-dire Celui Qui n’a pas besoin des créatures et que par conséquent Allah est exempt de l’endroit, de la direction et du temps.





L’Imam Al-Qourtoubi denonce les anthropomorphistes au sujet de nom de Allah ” ‘Ali”

24 11 2012

   

Dans son livre Al-Asna (page 147 de cette édition), lors de l’explication du Nom de Allah «  ‘Ali » l’Imam Al-Qourtoubi dénonce les anthropomorphistes en disant :

« وقالت المجسمة : فعلو المسافة و بعد المقدار و محاذاة الاجرام تعالى الله عن قولهم »

« Les anthropomorphistes ont dit qu’il s’agit de l’élévation par la distance ainsi que l’éloignement par la distance, et le fait de faire face au corps ; alors qu’Il est ta’ala exempt de leurs propos (c’est a dire des propos des moujassimah). »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Il condamne ici la mauvaise compréhension des anthropomorphistes qui comprennent du nom de Allah « ’Ali », l’élévation spatial et l’éloignement par la distance.

– Le nom de Allah « ’Ali » ne signifie pas que Allah serait dans la direction du haut comme le prétendent à tord ces ignorants.

– Voir l’explication de l’Imam Al-Qourtoubi au sujet de nom de Allah « ’Ali » : ici .





L’Imam Al-Qourtoubi explique le nom de Allah “’Ali” et confirme qu’Il est sans endroit

19 08 2012

   

Dans son livre Al-Asna (page 146 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« وقالت طائفة من العلماء : هو عالي بمعنى منزه عن صفات الحدوث و التشبيه و التحيز و هو قول حسن »

« Un groupe de savants a dit [au sujet de Allah]: Il est « ‘Ali », cela signifie qu’Il est exempt des attributs qui entrent en existence, et exempt des attributs qui ont une ressemblance avec ceux des créatures, et des attributs qui indiquent la localisation, et cela est le bon avis. »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al- Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il explique le nom de Allah « ‘Ali » et il dit clairement que cela a pour sens que Allah n’a aucune ressemblance avec Ses créatures et qu’Il n’a pas de localisation.

– Le nom de Allah « ‘Ali » ne signifie pas que Allah serait dans la direction du haut comme le prétendent à tord les assimilateurs (mouchabbihah).





L’Imam Al-Qourtoubi explique le hadith de la femme esclave et le verset « A-amintoum man fis-sama »

26 06 2012

      

Dans son livre « At-Tidh-kar fi Afdal al-Adhkar », l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« Parce que tout ce qui est dans [ou au-dessus] les cieux (fi s-sama) et sur terre et ce qui est entre eux est une création de Allah ta’ala et Lui appartient, et si il en est ainsi, il est donc impossible que Allah soit dans [ou au-dessus] les cieux (fi s-sama) ou sur terre, car s’Il était dans quelque chose Il serait circonscrit ou limité, et s’Il était ainsi, Il aurait été créé. Ceci est la voie des gens de la vérité.

Et [on suit] la même règle pour Sa parole « A-amintoum man fis-sama » et sa parole [c’est-à-dire la parole du Prophète] salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam  à la femme esclave : «Ayna l-Lah ?» et elle a répondu « fi s-sama’ » et il ne l’a pas contredit, et ce qui est de cet ordre, ce n’est pas selon le sens apparent mais c’est interprété avec des interprétations correctes, qui sont très nombreuses dans les livres des gens de science »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Il est très connu pour son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an ».

– Ici il confirme que la voie des gens de la vérité est de croire que Allah n’est ni dans les cieux, ni au-dessus des cieux, ni sur terre. Et il explique que le verset « A-amintoum man fis-sama » [Sourat Al-Moulk], ainsi que le hadith de la femme esclave (jariyah) et les autres textes de cet ordre, ne sont pas à prendre selon le sens apparent, mais qu’ils doivent être interprétés de manière correct.





Le Hafidh As-Souyouti explique le hadith “aqrabou ma yakounou l-‘abdou min Rabbihi wa houwa sajid”

11 06 2012

      

Dans son Charh (commentaire) des Sounan de An-Naça-i , le Hafidh As-Souyouti lors du commentaire du hadith : « أقرب ما يكون العبد من ربِّه وهو ساجد» [« ‘aqrabou ma yakounou l-‘abdou min Rabbihi wa houwa sajid »], il a dit :

« قال القرطبي : هذا أقرب بالرتبة والكرامة لا بالـمسافة ، لأنه منـزه عن الـمكان والـمساحة والزمان . وقال البدر بن الصاحب في تذكرته : في الحديث إشارةٌ إلى نفي الجهة عن الله تعالى »

« Al-Qourtoubi a dit :  » Ceci veut dire que l’esclave est plus proche dans la prosternation de l’agrément de Allah par le rang et l’honneur et non pas par la distance car Allah est exempt de l’endroit, de l’étendue et du temps « . Et Al-Badr Ibnou Sahib a dit dans sa Tadhkirah :  » Il y a dans ce hadith l’indication que la direction est impossible au sujet de Allah ta’ala » ».

Informations utiles :

– Le Hafidh, Abou l-Fadl ‘Abdou r-Rahman ibnou Abi Bakr Jalalou d-Din as-Souyouti est un grand savant chafi’ite reconnu par toute la communauté musulmane. Il est né en 849 et il est décédé en 911 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 520 ans. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 10ème siècle de l’hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion).

– Ici, il rapporte que l’Imam Al-Qourtoubi a expliqué ce hadith par le fait que l’esclave est plus proche dans la prosternation de l’agrément de Allah et que ce n’est pas un rapprochement par la distance, car Allah n’est pas concerné par les endroits. Et Al-Badr Ibnou Sahib a dit que ce hadith nous indique que la direction est impossible au sujet de Allah.

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-’Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.





Al-Qadi ‘Iyad rapporte l’unanimité sur le fait que l’ange de la mort s’appel ‘Azra-il

5 03 2012

   

Dans son livre Ach-Chifa (page 489 de cette édition) Al-Qadi ‘Iyad a dit au sujet du nom des Anges:

« والمشتهر المتفق عليه بالإجماع القاطع كجبريل و ميكائيل ومالك […] وكعزرائيل…»

« Ce qui est connu par accord et qui fait l’unanimité de manière catégorique : Jibril, Mika-il, Malik […] et ‘Azra-il… »

Informations utiles :

– Le Qadi -juge- Abou l-Fadl ‘Iyad ibnou Mouça ibnou ‘Iyad al-Yahsoubi connu sous le nom de Qadi ‘Iyad, est un grand savant Malikite. Il est né en 476 et il est décédé en 544 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. Son ouvrage « Ach-Chifa » est très connu, le titre complet du livre est « Ach-chifa bi ta’rif houqouq al-Moustafa ».

– Ici, il rapporte l’unanimité sur le fait que l’un des Anges porte le nom de ‘Azra-il. Il s’agit de l’Ange de la mort (malakou l-mawt).

– De nombreux autres savants ont affirmer dans leurs ouvrages que l’Ange de la mort s’appel ‘Azra-il. Parmi eux nous pouvons citer : L’Imam Al-Qourtoubi, l’Imam As-Sawi, l’Imam As-Sindi, l’Imam At-Tabarani, l’Imam Az-Zabidi, l’Imam Al-Hattab, l’Imam Ibn ‘Atiyya, l’Imam Ibn Al-Jawzi, l’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi, l’Imam Abou Nou’aym, l’Imam Abou Hayyan Al-Andalouçi, l’Imam Ad-Doussouqi, l’Imam Al-Baydawi, l’Imam Al-Ghazali, l’Imam Ibn Hajar Al-Haytami, l’Imam Al-Khazin, l’Imam ‘Abdou l-Lah Ibn Ahmad An-Naçafi, l’Imam Al-Baghawi, l’Imam Ahmad Al-Wancharissi, l’Imam Ibn Farhoun, l’Imam Ach-Chanqiti, l’Imam Al-Asbahani, l’Imam Moulla ‘Ali Al-Qari, l’Imam Al-Mounawi, l’Imam ‘Abou l-Ghani An-Naboulouçi, l’Imam As-Souyouti, l’Imam Ibn ‘Achour, l’Imam Al-Bayjouri, l’Imam Al-Moutti-i al-Hanafi, et de nombreux autres grand savants.

– Vous pouvez retrouver de nombreuses paroles de savants accompagnées de leurs traductions et des scans de leurs livres sur ce site : http://azrailangedelamort.wordpress.com .

– Soyez prudent, car de nos jours, un petit groupuscule se permet par entêtement, de remettre en question ce point sur lequel les savants de l’Islam ont été unanimes.





Tawous Ibn Kaysan interprète le verset « Yadou l-Lah fawqa aydihim » dans Sourat Al-Fath [rapporté par Al-Qourtoubi]

20 11 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la parole de Allah « يد الله فوق أيديهم » (Yadou l-Lah fawqa aydihim) dans le verset 10 de Sourat Al-Fath, l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« Ibnou Kaysan a dit que la signification est :

« قوة الله ونصرته فوق قوتهم ونصرتهم »

« La puissance de Allah et son secours sont supérieur à leur puissance et leur secours. »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Le Tabi’i (successeur des compagnons), le Mouhaddith (transmetteur du hadith) Tawous Ibnou Kaysan al-Khoulani al-Hamdani Al-Yamani est décédé en 106 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 1330 ans. Il était l’un des principaux élèves de Ibnou ‘Abbas (radia l-Lahou ‘anhou) et il est une référence dans la science du Tafsir (exégèse).

– Ici il explique que le verset « يد الله فوق أيديهم » (Yadou l-Lah fawqa aydihim) signifie que « La puissance de Allah et son secours sont supérieur à leur puissance et leur secours ».  Il a donc interprété le terme « yad » par « puissance » et « secours ». Et cela nous prouve que les gens du Salaf avaient quelque fois recours à l’interprétation des textes équivoques (moutachabih).

– Il n’a pas dit comme les anthropomorphistes, que ce verset signifie que Allah a une main. En effet le mot « yad » dans la langue arabe, a de nombreux autres sens que celui de la main.

– Les Musulmans sont unanimes sur le fait que Allah n’a pas de membre ni d’organe, Il n’est pas un corps et Il n’est pas composé de partie.





L’Imam Al-Qourtoubi dit que Allah est sans endroit et Qu’Il est exempt du mouvement et du déplacement

19 09 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication du verset 3 de Sourat Al-An’am (tome 6 page 390 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« والقاعدة تنـزيهه – جل و عز – عن الحركة والانتقال وشغل الأمكنة »

« La règle, c’est Son exemption (à Allah) jalla wa ‘azza, du mouvement, du déplacement et de l’occupation des endroits ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il dit clairement qu’il est une règle dans la croyance d’exempter Allah du mouvement, du déplacement et de l’occupation dans un endroit.





L’Imam Al-Qourtoubi explique pourquoi nous levons nos mains vers le ciel dans nos invocations

13 08 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la Ayah 16 de Sourat Al-Moulk (tome 18 page 216 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« وإنَّما ترفع الأيدي بالدعاء إلى السماء لأنَّ السَّماء مهبط الوحي ومنـزل القطر ومحل القُدس (أي الطهر) ومعدن الـمطهَّرين من الـملائكة ، وإليها ترفع أعمال العباد ، وفوقها عرشه وجنته ، كما جعل الله الكعبة قِبلةً للدعاء والصلاة ، ولأنه خلق الأمكنة وهو غير محتاج إليها ، وكان في أزله قبل خلق الـمكان والزمان ولامكان له ولازمان ، وهو الآن على ما عليه كان »

« Nous levons les mains vers le ciel dans les invocations car c’est du ciel que descendent la révélation et la pluie, c’est un lieu qui est sacré, purifié et c’est le lieu de résidence pour des anges purs, c’est vers le ciel que sont élevés les actes des esclaves et au-dessus du ciel qu’il y a le Trône et le Paradis, de la même manière que Allah a fait de la Ka’bah une qiblah – une direction– pour les invocations et les prières. En effet, Il a créé les endroits et n’en a pas besoin et Il existe de toute éternité avant la création des endroits et du temps, Il n’a pas d’endroit ni d’époque et Il est maintenant tel qu’Il est de toute éternité ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il explique que nous levons nos mains vers le ciel lors de nos invocations car le ciel est un lieu honoré; et que ceci ne signifie pas que Allah est dans le ciel ou dans la direction du haut contrairement à ce qu’on prétendu certains assimilationnistes; tout comme nous nous orientons vers la Ka’bah pour les invocations et les prières sans avoir pour croyance que Allah est dans la Ka’bah.

– D’ailleur, il a été rapporté dans un hadith sahih rapporté par Mouslim, qu’un jour le Messager de Allah (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) a fait une invocation avec les paumes de ses mains orientées vers le sol. Cela ne signifie pas, non plus, que Allah est dans la direction du bas ou dans la terre. Voir l’article à ce sujet : ici .

– Vous pouvez voir la citation de l’Imam An-Nawawi sur ce sujet : ici .





L’Imam Al-Qourtoubi explique le verset «a-amintoum man fi s-sama » de Sourat Al-Moulk

3 08 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la parole de Allah {ءَأَمِنتُم مَّن فِى ٱلسَّمَآءِ أَن يَخۡسِفَ بِكُمُ ٱلۡأَرۡضَ } (a-amintoum man fi s-sama an yakhsifa bikoumou l-ard ) Ayah 16 de Sourat Al-Moulk (tome 18 page 216 de notre édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« والـمراد بِها توقيره [مراده : تعظيمه ] وتنـزيهه عن السفل والتحت ، ووصفه بالعلوِّ والعظمة لا بالأماكن والجهات والحدود لأنَّها صفات الأجسام »

« Ce qui est visé ici, c’est Sa glorification, Son exemption du bas et du dessous et Sa qualification par al-‘oulouww (l’élévation du mérite) et al-‘adhamah (l’éminence) et non pas la qualification par les endroits, les directions et les limites car ce sont des caractéristiques des corps ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il dit que la ayah { ءَأَمِنتُم مَّن فِى ٱلسَّمَآءِ } (a-amintoum man fi s-sama) ne signifie pas que Allah est dans un endroit ou une direction.





L’Imam Al-Qourtoubi dit que Allah est exempt de la localisation

21 07 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la Ayah 255 de Sourat Al-Baqarah (tome 3 page 278 de notre édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

 « و{العليّ} يُراد به علو القدر والـمنـزلة لا علو الـمكان ، لأنَّ الله منـزه عن التحيز »

« Par Al-‘Aliyy, on vise ‘oulouwwou l-qadr wa l-manzilah (l’élévation par le mérite et l’éminence) et non pas ‘oulouwwou l-makan (l’élévation par l’endroit) car Allah est exempt de la localisation ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, l’Imam Al-Qourtoubi lorsqu’il explique le Nom de Allah « Al-‘Aliyy », il précise que ce n’est pas dans le sens de l’élévation par l’endroit, mais que le sens visé est l’élévation par le mérite et l’éminence. Et il précise également que Allah est exempt de la localisation.





L’Imam Al-Qourtoubi explique le verset de l’istiwa.

11 07 2011

      

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la Ayah 29 de Sourat Al-Baqarah, qui est le premier verset de l’istiwa dans le Qour’an (tome 1 page 254 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« Les gens sont, au sujet de ce verset et de ceux qui sont du même type, en trois groupes :

Certains ont dit : « nous les lisons, et nous y croyons sans en faire l’éxégèse » , et c’est ce qu’ont choisi la plupart des imams, et il en est tel qu’il a été rapporté de [l’imam] Malik, rahimahou l-Lah, qu’un homme l’avait interrogé au sujet du verset « ar-Rahman ‘ala l-‘archi stawa » et qu’il a dit « L’istawa n’est pas inconnu, et le comment n’est pas concevable, et la croyance en cela est obligatoire et questionner à ce sujet est une [mauvaise] innovation et je vois que tu es quelqu’un de mauvais!» Et il l’a fait sortir. 

Certains autres ont dit : « nous les lisons et nous les expliquons selon ce qui est apparent dans la langue ». Et ceci est la parole des anthropomorphistes (mouchabbihah).

Et d’autres ont dit : « Nous les lisons et nous les interprétons et nous interdisons le fait de les prendre selon le sens apparent. »

[Puis l’Imam Al-Qourtoubi continu en citant certaines interprétations…]

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al- Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Cette citation est très importante car l’Imam Al-Qourtoubi indique les différentes voies utilisés par les gens de science fasse à ce verset et ceux du même type, c’est-à-dire les versets équivoques (Moutachabihat) : l’une d’elle est de lire le verset (ou le hadith) tel qu’il apparaît dans le texte sans en faire l’exégèse et d’y croire sans attribuer de comment (kayf) à Allah.  L’autre voie est le fait d’interpréter le texte (verset ou hadith) par un sens autre que le sens apparent.

– Et L’imam Al-Qourtoubi précise que le fait de prendre ce verset et ceux de ce type selon le sens apparent est la voie des anthropomorphistes (mouchabbihah). Le sens apparent du terme istiwa est : le fait de s’asseoir, de s’installer ou de s’établir. Il n’est pas valable d’attribuer cela à Allah.

– Il cite, également, la précieuse parole de l’Imam Malik lorsqu’il a été interrogé sur la ayah « ar-Rahman ‘ala l-‘archi stawa » et qu’il a répondu qu’il est un devoir d’y croire et que le comment est inconcevable au sujet de Allah, c’est-à-dire que l’istawa de Allah est sans comment. Cette parole est également rapporté avec une chaîne de transmission authentique par l’Imam Al-Bayhaqi dans son livre « Al-Asma-ou wa s-Sifat ».

– Le comment : c’est ce par quoi on décrit les créatures, c’est-à-dire les dimensions, le début, la fin, la couleur, l’endroit, la direction, la forme, la position assise, la proximité, le mouvement, le déplacement, le changement et tout ce qui fait partie des attributs des créatures. Allah est exempt de tout cela.





L’Imam Al-Qourtoubi a interpreté le verset « wa houwa l-Qahar fawqa ‘ibadih »

5 07 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la Ayah 18 de Sourat Al-An’am qui est : {وَهُوَ ٱلۡقَاهِرُ فَوۡقَ عِبَادِهِ وَهُوَ ٱلۡحَكِيمُ ٱلۡخَبِيرُ }  (tome 3 page 399 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

 « ومعنى { فَوقَ عِباَدِهِ } فوقية الاستعلاء بالقهر والغلبة عليهم ، أي : هم تحت تسخيره ، لا فوقية مكان »

« La signification de : {فَوقَ عِبَادِه} (fawqa ‘ibadih) c’est une fawqiyyah (supériorité) d’isti’la (de domination) par la manifestation de Sa toute puissance et la réalisation inéluctable de Sa volonté sur eux, c’est-à-dire que Ses esclaves sont assujettis à Sa volonté, et il ne s’agit pas d’une supériorité spatiale ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al- Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici il explique que la fawqiyyah (supériorité) de Allah n’est pas dans le sens spatial (c’est-à-dire que ce n’est pas par l’endroit ni par la direction) mais que c’est une supériorité par la domination. En effet il y a unanimité chez les musulmans que Allah n’est pas concerné par l’endroit et la direction.