L’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi explique les Noms de Allah « Al-‘Aliyy » et « Al-‘Adhim »

13 03 2012

   

Dans son célèbre tafsir connu sous le nom de « At-Tafsirou l-Kabir » (tome 27 page 144 de cette édition) lors de l’explication du verset 4 de sourat Ach-Choura, l’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi a dit :

« قوله تعالى { وَهُوَ العَلِيُّ العَظِيمُ } لا يجوز أن يكون الـمراد بكونه عليًّا العلو في الجهة والـمكان لـما ثبتت الدلالة على فساده ، ولا يجوز أن يكون الـمراد من العظيم العظمةَ بالجثةَ وكبرَ الجسم ، لأن ذلك يقتضي كونه مؤلَّفًا من الأجزاء والأبعاض ، وذلك ضد قوله : { اللَّهُ أَحَدٌ } ، فوجب أن يكون الـمراد من العَلي الـمتعالي عن مشابَهة الـممكنات ومناسبة الـمحدَثات ، ومن العظيم العظمة بالقدرة والقهر بالاستعلاء وكمال الإلـهية »

« Dans Sa parole ta’ala : {وَهُوَ ٱلۡعَلِىُّ ٱلۡعَظِيمُ} (wa houwa l-‘Aliyyou l-‘Adhim) [qui signifie : « Il est Celui Qui a la domination absolue par la puissance et l’éminence du mérite »], il n’est pas possible que ce qui est visé par Al-‘Aliyy soit l’élévation par la direction et l’endroit puisque les preuves de la corruption de cette croyance ont été confirmées.

Il n’est pas possible non plus que ce qui est visé par Al-‘Adhim soit l’éminence par la corpulence et l’ampleur du corps car cela impliquerait qu’il soit composé de parties et d’éléments et cela est contraire à la parole de Allah : {اللَّهُ أَحَدٌ} (Allahou ahad) [qui signifie : « Allah est unique »].

Il est donc obligatoire que ce qui est visé par Al-‘Aliyy, c’est Al-Mouta’ali, c’est-à-dire Celui Qui est exempt de toute similitude avec les possibilités rationnelles et de toute corrélation avec les choses qui entrent en existence et ce qui est visé par Al-‘Adhim, c’est l’éminence par la puissance, la domination et la perfection dans la divinité ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Abou ‘Abdoul-Lah Mouhammad ‘Oumar Al-Houçayn Fakhrou d-Din Ar-Razi est né en 543 et il est décédé en 606 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 830 ans. Il était du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i. C’est un savant de référence et son oeuvre « At-Tafsirou l-Kabir » est l’un des tafsir les plus célèbres et les plus répandus. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 6ème siècle de l’hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion).

– Il explique que le nom de Allah « Al-‘Aliyy » ne signifie pas que Allah est élevé par la direction et l’endroit, mais que cela signifie plutôt que Allah est exempt de toute similitude avec les créatures. En effet, Allah existe sans endroit et sans direction.

– Et il dit que le nom de Allah « Al-‘Adhim » ne signifie pas que Allah est un corps de grande taille, mais que cela signifie plutôt que Allah est éminent par la puissance et la domination, car Allah n’est pas un corps.





Al-Qadi ‘Iyad rapporte l’unanimité sur le fait que l’ange de la mort s’appel ‘Azra-il

5 03 2012

   

Dans son livre Ach-Chifa (page 489 de cette édition) Al-Qadi ‘Iyad a dit au sujet du nom des Anges:

« والمشتهر المتفق عليه بالإجماع القاطع كجبريل و ميكائيل ومالك […] وكعزرائيل…»

« Ce qui est connu par accord et qui fait l’unanimité de manière catégorique : Jibril, Mika-il, Malik […] et ‘Azra-il… »

Informations utiles :

– Le Qadi -juge- Abou l-Fadl ‘Iyad ibnou Mouça ibnou ‘Iyad al-Yahsoubi connu sous le nom de Qadi ‘Iyad, est un grand savant Malikite. Il est né en 476 et il est décédé en 544 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. Son ouvrage « Ach-Chifa » est très connu, le titre complet du livre est « Ach-chifa bi ta’rif houqouq al-Moustafa ».

– Ici, il rapporte l’unanimité sur le fait que l’un des Anges porte le nom de ‘Azra-il. Il s’agit de l’Ange de la mort (malakou l-mawt).

– De nombreux autres savants ont affirmer dans leurs ouvrages que l’Ange de la mort s’appel ‘Azra-il. Parmi eux nous pouvons citer : L’Imam Al-Qourtoubi, l’Imam As-Sawi, l’Imam As-Sindi, l’Imam At-Tabarani, l’Imam Az-Zabidi, l’Imam Al-Hattab, l’Imam Ibn ‘Atiyya, l’Imam Ibn Al-Jawzi, l’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi, l’Imam Abou Nou’aym, l’Imam Abou Hayyan Al-Andalouçi, l’Imam Ad-Doussouqi, l’Imam Al-Baydawi, l’Imam Al-Ghazali, l’Imam Ibn Hajar Al-Haytami, l’Imam Al-Khazin, l’Imam ‘Abdou l-Lah Ibn Ahmad An-Naçafi, l’Imam Al-Baghawi, l’Imam Ahmad Al-Wancharissi, l’Imam Ibn Farhoun, l’Imam Ach-Chanqiti, l’Imam Al-Asbahani, l’Imam Moulla ‘Ali Al-Qari, l’Imam Al-Mounawi, l’Imam ‘Abou l-Ghani An-Naboulouçi, l’Imam As-Souyouti, l’Imam Ibn ‘Achour, l’Imam Al-Bayjouri, l’Imam Al-Moutti-i al-Hanafi, et de nombreux autres grand savants.

– Vous pouvez retrouver de nombreuses paroles de savants accompagnées de leurs traductions et des scans de leurs livres sur ce site : http://azrailangedelamort.wordpress.com .

– Soyez prudent, car de nos jours, un petit groupuscule se permet par entêtement, de remettre en question ce point sur lequel les savants de l’Islam ont été unanimes.





L’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi dit que la ayah {Layça kamithlihi chay} exempte Allah de l’endroit et du corps

31 01 2012

   

Dans son célèbre tafsir connu sous le nom de « At-Tafsirou l-Kabir » (tome 27 page 151 de cette édition) lors de l’explication du verset 11 de sourat Ach-Choura { ليس كمثله شيء } (layça kamithlihi chay) qui signifie « Rien n’est tel que Lui », l’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi a dit :

« احتج علماء التوحيد قديماً وحديثاً بهذه الآية في نفي كونه تعالى جسماً مركباً من الأعضاء والأجزاء وحاصلاً في المكان والجهة، وقالوا لو كان جسماً لكان مثلاً لسائر الأجسام، فيلزم حصول الأمثال والأشباه له، وذلك باطل بصريح قوله تعالى: { لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ } »

« Les savants du Tawhid par le passé et par le présent ont retenu cette ayah comme argument pour nier le fait que Allah ta’ala soit un corps composé d’organes et de parties étant dans un endroit et une direction. Ils ont dit s’Il était un corps Il aurait été semblable à tous les corps et ceci implique qu’Il aurait des semblables et des ressemblants à Lui, or ceci est faux du fait même du Texte explicite de Sa Parole ta’ala : { ليس كمثله شيء } (layça kamithlihi chay) qui signifie « Rien n’est tel que Lui ». »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Abou ‘Abdoul-Lah Mouhammad ‘Oumar Al-Houçayn Fakhrou d-Din Ar-Razi est né en 543 et il est décédé en 606 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 830 ans. Il était du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i. C’est un savant de référence et son oeuvre « At-Tafsirou l-Kabir » est l’un des tafsir les plus célèbres et les plus répandus. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 6ème siècle de l’hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion).

– Ici, il explique que les savants du Tawhid ont dit que le verset « Layça kamithlihi chay » (qui signifie : « Rien n’est tel que Lui »)  prouve que Allah n’est pas un corps, qu’Il n’a pas d’organes ni de parties, et qu’Il n’est pas dans un endroit ni une direction.

– Voir d’autres paroles de savants au sujet du verset « Layça kamithlihi chay » (qui signifie : « Rien n’est tel que Lui ») : ici .





L’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi parle de la mauvaise compréhension des assimilationnistes (mouchabbihah)

18 12 2011

   

Dans son célèbre tafsir connu sous le nom de « At-Tafsirou l-Kabir » (tome 30 page 69 de cette édition) lors de l’explication du verset 16 de sourat Al-Moulk, l’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi a dit :

 « واعلـم أن المشبِّهة احتجوا على إثبات الـمكان لله تعالى بقوله : {ءأَمِنتُم مَّن فيِ السَّمَاءِ}»

« Sachez que les mouchabbihah (assimilationnistes) ont considéré comme preuve pour confirmer l’endroit au sujet de Allah ta’ala Sa parole :            {ءَأَمِنتُم مَّن فِى ٱلسَّمَآءِ} (a-amintoum man fi s-sama) »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Abou ‘Abdoul-Lah Mouhammad ‘Oumar Al-Houçayn Fakhrou d-Din Ar-Razi est né en 543 et il est décédé en 606 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 830 ans. Il était du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i. C’est un savant de référence et son oeuvre « At-Tafsirou l-Kabir » est l’un des tafsir les plus célèbres et les plus répandus. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 6ème siècle de l’hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion).

– La croyance que Allah serait dans un endroit au-dessus du Trône ou en tout autre endroit est la croyance des assimilationnistes qui ont fait une analogie entre le Créateur et les créatures ; c’est une analogie corrompue qui a pour origine l’ignorance et le fait de suivre ses illusions.

– Le Chaykh Fakhrou d-Din Ar-Razi dit bien que ceux qui comprennent de ce verset que Allah est dans un endroit sont des mouchabbihah (assimilationnistes). Et à notre époque, nous rencontrons également des personnes qui se basent sur ce verset pour tenter de justifier leur égarement.

– Les savants ont donné de nombreuses explications au sujet du sens de cette ayah. Certains ont dit que ce qui est visé par « man fi s-sama » est un groupe d’anges ou bien l’ange Jibril (‘alayhi s-salam). D’autres ont donné d’autres explications :

– Voir l’explication de l’Imam Al-Qourtoubi : ici.

– Voir l’explication de l’Imam Ibnou ‘Achour : ici.