Le Chaykh Ahmad Raza Barilwi parle de la croyance en Allah

1 01 2013

barilwi-Qawari’ou l-Qahhar fi r-Raddi ‘ala l-Moujassimah al-foujjar   barilwi tanzih p17   barilwi tanzih p18

Dans son livre « Qawari’ou l-Qahhar fi r-Raddi ‘ala l-Moujassimah al-foujjar », le Chaykh Ahmad Raza Barilwi a dit :

« La croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama’ah concernant l’exemption (tanzih) de Allah ‘Azza wa Jall :

 1. Allah est exempt de tous défauts et manquements.

2. Tout a besoin de Lui et en dépend. Et Lui, Soubhanahou wa ta’ala, n’a besoin de rien et d’aucune façon.

3. Il est exempt de la ressemblance aux créatures.

4. Il n’est pas sujet aux changements. Il est maintenant tel qu’Il a toujours été de toute éternité. Et Il le sera éternellement. Il est absolument impossible qu’Il évolue d’un état à un autre.

5. Il n’est pas un corps et n’est sujet à rien de corporel.

6. Il n’est pas sujet aux mesures. Il n’est pas admissible que l’on dise qu’Il serait de telle ou telle mesure : ni long, ni large. Il n’est pas une substance. Il n’est ni épais, ni fin, [ni palpable ni impalpable,] ni beaucoup, ni peu, ni grand, ni petit en nombre ou en poids, et Il n’est ni lourd ni léger.

7. Il n’est pas une forme : ni étendu, ni replié, ni sphérique, ni allongé, ni triangulaire, ni carré, ni droit, ni tordu… Et il n’est nullement une image, même outre ce qui a été précité !

8. Il est exempt de la limite, du bord et de la fin. Il n’est pas sans limite au sens d’être étendu [continuellement] dans limite, mais au sens qu’Il est exempt de la mesure et de toutes autres caractéristiques corporelles. En disant : « sans limite », nous voulons renier toutes limitation ou finalités et non confirmer une mesure évoluant sans cesse et sans fin !

9. Il n’a pas existé à partir de quelque chose ou d’autrui. [Il n’a pas été engendré].

10. Il est impossible qu’Il soit composé de parties ou de parts.

11. Il est exempt d’être en une direction ou d’un coté. Il est impossible qu’Il soit à droite, à gauche, ou en bas. De même, il est impossible qu’Il soit, au sens de la direction : devant, derrière ou en haut.

12. Il est impossible qu’Il touche une création, d’être en contact avec ou d’en dépendre ou d’en être relatif.

13. Il est impossible d’être détaché d’une création au sens qu’il y ait une distance de séparation.

14. Il n’est pas dans un endroit ou un lieu.

15. Il est exempt des positions debout ou assise, de descendre, de monter, du mouvement, de l’immobilité et de toutes les autres caractéristiques corporelles ou correspondant quelque part aux corps.

Les points de base élémentaires de la croyance exemptant Allah des défauts et de tout ce qui est corporel peuvent être étendus largement, mais ses quinze points que je viens de citer sont suffisant. »

Informations utiles :

– le Chaykh Ahmad Raza Khan Barilwi Al-Qadiri Al-Hanafi est né en 1272 et il est décédé en 1340 de l’hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a plus de 100 ans. Il est très connu dans la région du sous-continent Indien.

– Au début de son livre qu’il a écrit pour réfuter la croyance des anthropomorphistes (moujassimah), il cite la croyance des gens de ahlou s-sounnah en ce qui concerne l’exemption de Allah de toute ressemblance avec Ses créatures.

– Il confirme le fait que Allah existe sans endroit, sans direction, qu’Il n’est pas un corps, Qu’Il n’est pas une forme, qu’Il n’est pas concerné par la descente, la monté et toute les autres caractéristiques des créatures.

Publicités




L’Imam Al-Kawthari déclare mécréant ceux qui attribuent à Allah la position assise, le mouvement et les limites

31 08 2012

   

L’assistant du dernier calife des musulmans, l’Imam Al-Kawthari a dit dans son livre « Maqalatou l-Kawthari » (page 380 de cette édition) :

« وكفر من يثبت الحركة والقعود والحدود له تعالى مما لا يتنازع فيه مسلمان »

« La mécréance de celui qui attribue le mouvement, la position assise et les limites à Allah ta’ala est une chose au sujet de laquelle deux musulmans ne sont pas en désaccord. »

Informations utiles :

– L’imam, le Chaykh Mouhammad Zahid Al-Kawthari Al-Hanafi était l’assistant du dernier Calife des musulmans (le Califat a pris fin en 1922-1924). Il était un grand savant hanafite qui a même été appelé par certains le « moujaddid » du siècle dernier (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion). Il est né en 1296 et il est décédé en 1371 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est à dire il y a environ 60 ans.

– Ici il explique qu’attribuer la position assise, le mouvement, ou la limite à Allah est de la mécréance claire, sur laquelle il n’est pas permis de douter. Il dit bien que deux musulmans ne peuvent pas être en désaccord sur ce point.





L’Imam Al-Kawthari dit qu’il y a unanimité sur le fait que l’Istiwa de Allah n’est pas un établissement

2 08 2012

   

L’assistant du dernier calife des musulmans, l’Imam Al-Kawthari a dit dans son livre « Maqalatou l-Kawthari » (page 380 de cette édition) :

« الاستواء له معان و للعرش ايضا معناه في اللغة و ليس فيما يضاف إليه تعالى معنى الاستقرار و التمكن و القعود و الجلوس و الركوب بإجماع أهل الحق بل حكم الآية التفويض مع التنزيه أو الحمل على مثل معنى الملك و الاستئثار بالملك و البدء في إصدار الأمر و النهي و نحو ذلك مما هو مشروع في محله على مقتضى اللغة و لسان التخاطب »

« Al-Istiwa a plusieurs sens et al-‘Arch a également plusieurs sens dans la langue, il n’y a pas dans ce qui est attribué à Allah le sens de l’établissement, de l’installation, de la position assise ou du fait de monter, par l’unanimité des gens de la vérité. Le jugement de ce verset, c’est de s’en remettre à Allah tout en L’exemptant ou lui donner un sens de l’ordre de la souveraineté, ou de la toute-puissance, ou de donner les ordres et les interdictions et ce qui est de cet ordre qui est valable, selon ce qu’impliquent la langue et le discours. »

Informations utiles :

– L’imam, le Chaykh Mouhammad Zahid Al-Kawthari Al-Hanafi était l’assistant du dernier Calife des musulmans (le Califat a pris fin en 1922-1924). Il était un grand savant hanafite qui a même été appelé par certains le « moujaddid » du siècle dernier (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion). Il est né en 1296 et il est décédé en 1371 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est à dire il y a environ 60 ans.

– Ici, il confirme que le mot « istiwa » a de nombreux sens dans la langue arabe et qu’il y a unanimité qu’au sujet de Allah, cela n’a pas le sens de l’établissement, de l’installation, de la position assise ou du fait de monter.

– Puis il dit que le sens de l’istiwa de Allah peut être celui de la souveraineté ou de la toute-puissance comme cela est valable dans la langue arabe.

– Retrouvez d’autres paroles de savants au sujet de l’istiwa de Allah : ici .





L’Imam An-Naboulouçi déclare mécréant ceux qui attribuent l’endroit ou la direction à Allah

31 07 2012

   

Dans son livre « Al-Fathou r-Rabbaniyy wa l-Faydou r-Rahmaniyy », l’Imam ‘Abdou l-Ghani An-Naboulouçi a dit :

« وأما التشبيه: فهو الاعقاد ان الله تعالى يشبه شيئا من خلقه، كالذين يعتقدون أن الله تعالى جسم فوق العرش، أو يعتقدون أن له يدين بمعنى الجارحتين، وأن له الصورة الفلانية أو على الكيفية الفلانية، أو أنه نور يتصوره العقل، أو أنه في السماء أو في جهة من الجهات الست، أو أنه في مكان من الاماكن، او في جميع الأماكن، أو أنه ملأ السموات والأرض، أو أن له حلول في شىء من الأشياء، أو في جميع الأشياء، أو أنه متحد بشىء من الاشياء، أو في جميع الأشياء، أو أن الأشياء منحلة منه، أو شيئا منها. وجميع ذلك كفر صريح والعياذ بالله تعالى، وسببه الجهل بمعرفة الامر غلى ما هو عليه »

« Quant à l’assimilation (tachbih) c’est de croire que Allah ta’ala ressemble à l’une de Ses créatures, comme ceux qui croient que Allah est un corps au-dessus du Trône ou qui croient qu’Il a des mains, ou qu’Il a tel image ou tel aspect ou qu’Il est une lumière, ou qu’Il est au ciel (fi s-sama), ou qu’Il est dans une des six directions, ou qu’Il est dans un des endroits ou dans tous les endroits , ou qu’Il a rempli les cieux et la terre ou qu’Il s’est incarné dans quelque chose ou dans toute les choses, ou celui qui croit que les créatures seraient une partie de Lui, et tout ceci est de la mécréance claire, que Allah ta’ala nous en préserve, et la cause de cela est l’ignorance de la vérité. »

Informations utiles :

– L’Imam, Al-‘Allamah, ‘Abdoul-Ghani Ibnou Isma’il An-Naboulouçi Ad-Dimachqi Al-Hanafi est décédé en 1143 de l’Hégire (rahimahoullah) c’est-à-dire il y a environ 300 ans. C’est un grand savant dans l’école de jurisprudence (madh-hab) de l’Imam Abou Hanifah.

– Ici, il confirme que le fait de croire que Allah serait au-dessus du Trône, ou dans le ciel, ou dans une direction ou bien dans un endroit est de la mécréance claire. Il dit que ces croyances là sont du tachbih, c’est à dire de l’assimilation de Allah avec Ses créatures.





L’Imam Abou Hanifah répond à ceux qui demandent « où est Allah? »

13 06 2012

      

Dans son livre « Al-Fiqh al-Absat », l’Imam Abou Hanifah a dit :

« قلتُ : أرأيتَ لو قيل أين الله تعالى ؟ فقال – أي أبو حنيفة – : يقال له كان الله تعالى ولا مكان قبل أن يخلق الخلق ، وكان الله تعالى ولـم يكن أين ولاخَلْق ولاشىء ، وهو خالق كل شىء »

« J’ai dit : Regarde, si quelqu’un dit : Où est Allah ta’ala ? On lui dit : Allah ta3ala est de toute éternité, il n’y a pas d’endroit avant qu’Il ne crée les créatures et Allah ta’ala existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas de « où », ni de créatures ni quoi que ce soit, Il est le Créateur de toute chose »

Informations utiles :

– L’Imam, le Moujtahid Abou Hanifah an-Nou’man Ibnou Thabit, est l’un des savants du Salaf les plus réputés. Il est né en 80 et il est décédé en 150 de l’Hégire (rahimahou l-Lah). C’est-à-dire il y a plus de 1280 ans. Il est l’Imam de l’école Hanafite et il a eu l’honneur de rencontrer des compagnons du Messager de Allah (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam).

– Son livre « Al-Fiqh Al-Absat » fait partie des ouvrages qu’il a écrit sur la croyance et dont les savants ont confirmé l’authenticité. L’Imam Mourtada Az-Zabidi Al-Hanafi confirme cela dans son livre «It-hafou s-Sadati l-Mouttaqin», ainsi que l’Imam Al-Kawthari Al-Hanafi et d’autres.

– Ici il explique clairement que Allah existe sans endroit et qu’on ne demande pas « où ? » à son sujet, car Allah existe de toute éternité sans endroit.





L’Imam Al-Kawthari dit que celui qui croit que Allah se lève, s’assoit ou bouge est mécréant à l’unanimité

11 04 2012

   

L’assistant du dernier calife des musulmans, l’Imam Al-Kawthari a dit dans son livre « Maqalatou l-Kawthari » (page 379 de cette édition) au sujet d’un égaré qui se nomme Ad-Darimi :

  « Ce qu’adore ce perdant se lève, s’assoit, et bouge ! Peut-être que ce Sijzi (originaire du Sijistan) a hérité cette croyance de ses voisins les adorateurs des vaches (les hindous), et celui qui croit cela au sujet du Seigneur des mondes, c’est un mécréant par accord [des savants]. Malheur à celui qui  suit des gens comme lui dans la prière ou dans le mariage ! »

Informations utiles :

– L’imam, le Chaykh Mouhammad Zahid Al-Kawthari Al-Hanafi était l’assistant du dernier Calife des musulmans (le Califat a pris fin en 1922-1924). Il était un grand savant hanafite qui a même été appelé par certains le « moujaddid » du siècle dernier (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion). Il est né en 1296 et il est décédé en 1371 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est à dire il y a environ 60 ans.

– Ici, il dit que celui qui a pour croyance que Allah se lève, s’assoit, ou bouge est un mécréant par accord des savants. Et il compare cette mauvaise croyance à celle des hindous.

– L’anthropomorphiste contre qui l’Imam Al-Kawthari met en garde dans ce livre est ‘Outhman ibnou Sa’id ad-Darimi; il est décédé en 280 de l’Hégire. Ne pas confondre avec ‘Abdou l-Lah ibnou ‘Abdou r-Rahman Ad-Darimi, décédé en 255 de l’Hégire, l’auteur des sounan.





L’Imam Al-Kawthari déclare mécréant ceux qui attribuent un endroit à Allah

18 03 2012

   

L’assistant du dernier calife des musulmans, l’Imam Al-Kawthari a dit dans son livre « Maqalatou l-Kawthari » (page 379 de cette édition) au sujet d’un égaré qui se nomme Ad-Darimi :

« Sa croyance est que Allah serait dans un endroit et qu’Il serait porté par une surface, et cela revient à Lui attribuer le corps (tajsim).

Celui qui considère que Allah soubhanah est dans un endroit, c’est un adorateur d’idole, et il quitte la communauté des musulmans [c’est-à-dire qu’il n’est plus musulman], tout comme cela a été rapporté par plus d’un des imams des fondements de la religion. Allah est exempt de telles calomnies. »

Informations utiles :

– L’imam, le Chaykh Mouhammad Zahid Al-Kawthari Al-Hanafi était l’assistant du dernier Calife des musulmans (le Califat a pris fin en 1922-1924). Il était un grand savant hanafite qui a même été appelé par certains le « moujaddid » du siècle dernier (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion). Il est né en 1296 et il est décédé en 1371 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est à dire il y a environ 60 ans.

– Ici, il dit que celui qui a pour croyance que Allah est dans un endroit, n’est pas musulman ; comme cela a été rapporté par de nombreux savants spécialistes des fondements de la religion.

– Il dit également que croire que Allah est dans un endroit et qu’Il est porté par une surface, revient à attribuer le corps à Allah.

– L’anthropomorphiste contre qui l’Imam Al-Kawthari met en garde dans ce livre est ‘Outhman ibnou Sa’id ad-Darimi; il est décédé en 280 de l’Hégire. Ne pas confondre avec ‘Abdou l-Lah ibnou ‘Abdou r-Rahman Ad-Darimi, décédé en 255 de l’Hégire, l’auteur des sounan.