Le Chaykh Ibn ‘Açakir parle de la croyance en Allah et confirme qu’Il existe sans endroit et sans direction

13 01 2013

tabaqat ch-chafi'iyyah al-koubra - as-soubki   traité de croyance de ibn asakir partie 1   traité de croyance de ibn asakir partie 2

Dans son livre « Tabaqatou ch-Chafi’iyyati l-Koubra », l’Imam Tajou d-Din As-Soubki rapporte le traité de croyance « Al-‘Aqidatou l-mourchidah » du Chaykh Ibn ‘Açakir, dans lequel il a dit :

« موجودٌ قبل الخلقِ، ليس له قبلٌ ولا بعدٌ، ولا فوقٌ ولا تحتٌ، ولا يَمينٌ ولا شمالٌ، ولا أمامٌ ولا خلفٌ، ولا كلٌّ، ولا بعضٌ. ولا يقالُ متى كانَ ولا أينَ كانَ ولا كيفَ، كان ولا مكان، كوَّنَ الأكوانَ ودبَّر الزمانَ، لا يتقيَّدُ بالزمانِ ولا يتخصَّصُ بالمكان، ولا يشغلُهُ شأنٌ عن شأن، ولا يلحقُهُ وهمٌ، ولا يكتَنِفُهُ عقلٌ، ولا يتخصَّصُ بالذهنِ، ولا يتمثلُ في النفسِ، ولا يتصورُ في الوهمِ، ولا يتكيَّفُ في العقلِ، لا تَلحقُهُ الأوهامُ والأفكارُ،  » لَيْسَ كَمِثلِهِ شَىءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ  » »

 « Il (Allah) existe de toute éternité avant la création, sans début ni fin, sans haut ni bas, sans droite ni gauche, sans avant ni arrière. Il n’est ni composé, ni un composant.

On ne dit pas : quand a-t-Il existé ? ni : où était-Il ? ni : comment ?

Il existe de toute éternité alors qu’aucun endroit n’existe de toute éternité. Il a fait exister les êtres et Il a établi le temps. Il ne dépend pas du temps et il n’est pas spécifié par l’endroit. Aucune chose ne L’accapare au détriment d’une autre. Aucune imagination ne peut l’atteindre et aucune raison ne peut Le cerner. Il n’est pas spécifiable par l’intellect et Il ne s’identifie pas à travers les passions, Il ne se représente pas dans les illusions et Il ne Lui est pas donné de comment par la raison, les imaginations et les pensées ne l’atteignent pas.

Rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit. »

Informations utiles :

– Le Chaykh Tajou d-Din Abou Nasr ‘Abdoul-Wahhab Ibn ‘Ali Ibn Abdoul-Kafi As-Soubki est né en 728 et il est décédé en 771 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a plus de 660 ans. Il est le fils du grand savant Taqiyyou d-Din As-Soubki. Son livre « Tabaqatou ch-Chafi’iyyati l-Koubra » est un ensemble de biographies de savants chafi’ites.

– Le Chaykh Fakhrou d-Din Abou Mansour ‘Abdou r-Rahman ibnou Mouhammad ibni l-Haçan ibni Hibatil-lah ibni ‘Abdil-lah ibni l-Houçayn Ad-Dimachqi connu sous le nom de Ibnou ‘Açakir est né 550 et il est décédé en 620 de l’Hégire (rahimahoullah), c’est-à-dire il y a plus de 800 ans. Il est un spécialiste du fiqh Chafi’ite très célèbre. Il enseignait la religion, notamment la science du hadith à La Mecque, Damas et Jérusalem (Al-Qouds).

– De nombreux savants ont fait son éloge. Tajou d-Din As-Soubkiya dit à son sujet dans Tabaqatou ch-Chafi’iyyah : « Il était celui que personne après lui n’a surpassé et qui a réuni la science et l’action. Ses contemporains furent d’accord à reconnaître son éminence dans l’intelligence et la religion »

– Il ne faut pas le confondre avec son oncle Al-Hafidh Aboul-Qasim ‘Ali Ibn Al-Haçan Ibn Hibatoullah Ad-Dimachqi qui est également connu sous le nom de Ibnou ‘Açakir, décédé en 571 de l’Hégire (rahimahoullah), dont vous pouvez retrouver des citations : ici.

-L’Imam Tajou d-Din As-Soubki après avoir rapporté et approuvé le traité de croyance, il conclu en disant : « Il n’y a pas en lui ce que renierait un Sunnite ».





Le Chaykh Ahmad Raza Barilwi parle de la croyance en Allah

1 01 2013

barilwi-Qawari’ou l-Qahhar fi r-Raddi ‘ala l-Moujassimah al-foujjar   barilwi tanzih p17   barilwi tanzih p18

Dans son livre « Qawari’ou l-Qahhar fi r-Raddi ‘ala l-Moujassimah al-foujjar », le Chaykh Ahmad Raza Barilwi a dit :

« La croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama’ah concernant l’exemption (tanzih) de Allah ‘Azza wa Jall :

 1. Allah est exempt de tous défauts et manquements.

2. Tout a besoin de Lui et en dépend. Et Lui, Soubhanahou wa ta’ala, n’a besoin de rien et d’aucune façon.

3. Il est exempt de la ressemblance aux créatures.

4. Il n’est pas sujet aux changements. Il est maintenant tel qu’Il a toujours été de toute éternité. Et Il le sera éternellement. Il est absolument impossible qu’Il évolue d’un état à un autre.

5. Il n’est pas un corps et n’est sujet à rien de corporel.

6. Il n’est pas sujet aux mesures. Il n’est pas admissible que l’on dise qu’Il serait de telle ou telle mesure : ni long, ni large. Il n’est pas une substance. Il n’est ni épais, ni fin, [ni palpable ni impalpable,] ni beaucoup, ni peu, ni grand, ni petit en nombre ou en poids, et Il n’est ni lourd ni léger.

7. Il n’est pas une forme : ni étendu, ni replié, ni sphérique, ni allongé, ni triangulaire, ni carré, ni droit, ni tordu… Et il n’est nullement une image, même outre ce qui a été précité !

8. Il est exempt de la limite, du bord et de la fin. Il n’est pas sans limite au sens d’être étendu [continuellement] dans limite, mais au sens qu’Il est exempt de la mesure et de toutes autres caractéristiques corporelles. En disant : « sans limite », nous voulons renier toutes limitation ou finalités et non confirmer une mesure évoluant sans cesse et sans fin !

9. Il n’a pas existé à partir de quelque chose ou d’autrui. [Il n’a pas été engendré].

10. Il est impossible qu’Il soit composé de parties ou de parts.

11. Il est exempt d’être en une direction ou d’un coté. Il est impossible qu’Il soit à droite, à gauche, ou en bas. De même, il est impossible qu’Il soit, au sens de la direction : devant, derrière ou en haut.

12. Il est impossible qu’Il touche une création, d’être en contact avec ou d’en dépendre ou d’en être relatif.

13. Il est impossible d’être détaché d’une création au sens qu’il y ait une distance de séparation.

14. Il n’est pas dans un endroit ou un lieu.

15. Il est exempt des positions debout ou assise, de descendre, de monter, du mouvement, de l’immobilité et de toutes les autres caractéristiques corporelles ou correspondant quelque part aux corps.

Les points de base élémentaires de la croyance exemptant Allah des défauts et de tout ce qui est corporel peuvent être étendus largement, mais ses quinze points que je viens de citer sont suffisant. »

Informations utiles :

– le Chaykh Ahmad Raza Khan Barilwi Al-Qadiri Al-Hanafi est né en 1272 et il est décédé en 1340 de l’hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a plus de 100 ans. Il est très connu dans la région du sous-continent Indien.

– Au début de son livre qu’il a écrit pour réfuter la croyance des anthropomorphistes (moujassimah), il cite la croyance des gens de ahlou s-sounnah en ce qui concerne l’exemption de Allah de toute ressemblance avec Ses créatures.

– Il confirme le fait que Allah existe sans endroit, sans direction, qu’Il n’est pas un corps, Qu’Il n’est pas une forme, qu’Il n’est pas concerné par la descente, la monté et toute les autres caractéristiques des créatures.





Le Chaykh Ahmadou Bamba confirme que Allah existe sans endroit

8 12 2012

Mawahiboul-Qouddous - Ahmadou Bamba   Mawahiboul-Qouddous - Ahmadou Bamba -Allah est sans endroit

Dans son livre « Mawahibou l-Qouddous », le Chaykh Ahmadou Bamba a dit :

« ﺇﺫ ﻻ ﻟـــﻪ ﻣﺜـــﻞ ﻭﻻ ﺯﻣـــﺎﻥ    ﻭﻻ ﻟـــﻪ ﺟـــﻨﺲ ﻭﻻ ﻣﻜـــﺎﻥ  »

« Il (Allah) n’a ni semblable, Il ne dépends pas du temps, Il est exempt du genre et Il est sans endroit »

Informations utiles :

– Le Chaykh Ahmad Ibn Mouhammad Ibn Habiboullah Bamba Al-Baki Al-Maliki connu sous le nom de Ahmadou Bamba est décédé en 1345 de l’hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a environ 90 ans. Il fait partie des savants les plus connus d’Afrique de l’ouest.

– Ici, il confirme la croyance des musulmans sur le fait que Allah n’a aucun semblable, qu’Il existe sans endroit et qu’Il ne dépend pas du temps.





L’Imam ‘Ali confirme qu’on ne dit pas “où ?” ni “comment ?” au sujet de Allah

1 12 2012

Isfarayini - tabsirou fi d-din   Isfarayini - imam 'Ali - où - comment

Dans son livre « At-Tabsirou fi d-Din », l’Imam Al-Isfarayini rapporte que lorsqu’une personne demande à l’Imam ‘Ali « où est Allah ?», l’Imam ‘Ali lui répondit :

« إن الذي أين الأين لا يقال له أين »

« On ne dit pas « où ?» pour Celui qui a créé les endroits. »

Puis la personne lui demanda « comment est Allah ? » et l’Imam ‘Ali répondit :

« إن الذي كيف الكيف لا يقال له كيف »

« On ne dit pas « comment ? » pour Celui qui a créé le comment »

Informations utiles :

– Le Faqih –spécialiste de la jurisprudence–, le Moutakallim –spécialiste de la croyance–, le Moufassir  –exégète– Abou l-Moudhaffar Al-‘Isfarayini est décédé en 471 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. C’est un savant de l’école de jurisprudence (madh-hab) de l’Imam Ach-Chafi’i.

– Ici, il rapporte que l’imam ‘Ali met en garde contre la question « où est Allah ? » que posent certaines personnes qui ignorent la science du tawhid. L’Imam ‘Ali explique qu’on ne dit pas « où » au sujet de Allah car Il est le Créateur des endroits.

– Et lorsque la personne lui demanda « comment est Allah ? » l’Imam ‘Ali répondit que Allah est le Créateur du comment et que par conséquent Il n’en est pas concerné. Le comment c’est ce par quoi on décrit les créatures, c’est-à-dire les dimensions, le début, la fin, la couleur, l’endroit, la direction, la forme, la position assise, la proximité, le mouvement, le déplacement, le changement et tout ce qui fait partie des attributs des créatures.





L’Imam An-Naçafi dit qu’attribuer l’endroit à Allah contredit le tawhid

1 11 2012

   

Dans son livre « Tabsiratou l-Adil-lah » (tome 1 page 171 de cette édition) l’Imam An-Naçafi a dit :

« القول بالـمكان – أي في حق الله – منافيٌ للتوحيد »

« Attribuer l’endroit à Allah contredit le tawhid (c’est-à-dire la science de la croyance en l’Unicité) ».

 

Informations utiles :

– L’Imam, le spécialiste de la croyance Abou l-Mou’in Maymoun Ibnou Mouhammad An-Naçafi Al-Hanafi est décédé en 508 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 930 ans.

– Ici, il dit clairement qu’attribuer l’endroit à Allah est contraire au tawhid.

– En effet, Allah est le Créateur des sept cieux et des terres, du trône et du piédestal et Il est le Créateur de tous les endroits. C’est pour cela qu’il n’est pas permis de croire que Allah existerait quelque part ou dans tous les endroits, qu’Il existerait dans le ciel ou qu’Il serait établi ou assis sur le Trône, ou encore qu’Il serait répandu dans l’air ou serait proche ou éloigné de nous par la distance.





Le Chaykh ‘Abdou l-Majid Al-Maghribi confirme que Allah existe sans endroit et sans direction

12 06 2012

Dans son livre « Al-minhaj fi l-mi’raj » le Chaykh ‘Abdou l-Majid Al-Maghribi a dit :

« إن الله تعالى لا يحويه مكان ولا تحصره جهة، لا فوق ولا تحت، كان الله تعالى في الأزل ولم يكن شيء من الكائنات والأمكنة والجهات على الإطلاق »

« Certes Allah ta’ala n’est pas contenu dans un endroit et Il n’est pas limité dans une direction : ni haut, ni bas. Allah ta’ala existe de toute éternité et rien d’autre que Lui n’existe de toute éternité, ni être, ni endroit, ni direction dans l’absolu »

Informations utiles :

– Le Chaykh ‘Abdou l-Majid Al-Maghribi Al-Haçani At-taraboulçi est né en 1283 et il est décédé en 1352 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 80 ans.

– Ici il confirme la croyance des musulmans sur le fait que Allah existe sans endroit et sans direction.





L’Imam Al-Ghazali dit que Allah existe sans endroit et qu’Il ne dépend pas du temps

24 05 2012

   

Dans son célèbre ouvrage « Ihya-ou ‘Ouloumi d-Din » dans la partie des règles de la croyance (tome 1 page 108 de cette édition) l’Imam Al-Ghazali a dit :

« أنه لا يحل في شئ، ولا يحل فيه شئ، تعالى عن أن يحويه مكان كما تقدس عن أن يحويه زمان، بل كان قبل أن يخلق الزمان والمكان وهو الآن علي ما عليه كان »

« Allah ne s’incarne pas en quoi que ce soit, et rien ne s’incarne en Lui. Il est exempt du fait d’être contenu dans un endroit, tout comme Il est exempt du fait de dépendre du temps. Au contraire, Son existence prime sur la création du temps et de l’endroit, et Il est maintenant tel qu’Il est de toute éternité »

Informations utiles :

– Le Chaykh, l’Imam Abou Hamid Mouhammad Ibnou Mouhammad Al-Ghazali est né en 450 et il est décédé en 505 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 930 ans. C’est un savant très célèbre, il était surnommé « Houjjatou l-Islam » c’est-à-dire qu’il était capable de prouver la véracité, la beauté et la sagesse de l’Islam. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 5ème siècle de l’Hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion). Il était du madhhab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i. Son livre «Ihya-ou ‘Ouloumi d-Din » est son ouvrage le plus connu.

– Ici il confirme la croyance de Ahlou s-Sounnah, sur le fait que Allah existe sans endroit, et qu’Il ne dépend pas du temps. Il explique également que Allah est exempt de l’incarnation.

– Retrouvez d’autres citations de l’Imam Al-Ghazali : ici.





L’Imam Ibn Fourak dit que Allah n’est pas incarné dans un endroit

3 04 2012

   

Dans son livre « Mouchkilou l-Hadith » (page 74 de cette édition), l’Imam Ibnou Fourak a dit :

« لا يجوز على الله عز وجل الحلول في الأماكن لاستحالة كونه محدودًا ومتناهياً وذلك لاستحالة كونه مُحدَثاً »

« Il n’est pas possible que Allah ‘azza wa jall s’incarne dans les endroits du fait de l’impossibilité qu’Il soit limité ou fini et ceci du fait de l’impossibilité qu’Il soit entré en existence »

Informations utiles :

– L’Imam, le Hafidh Abou Bakr Mouhammad Ibnou l-Haçan Ibnou Fourak (certains le nomment « Ibnou Fawrak ») Abou Bakr al-Isfahani ach-Chafi’i est décédé en 406 de l’Hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a environ 1030 ans. Il était un grand défenseur de la croyance de Ahlou s-Sounnah wa-l jama’ah.

– Ici, il confirme la voie des musulmans de Ahlou s-Sounnah sur le fait que Allah est sans endroit.





L’Imam Al-Ghazali dit que l’istiwa de Allah n’est pas un établissement et qu’Il est sans endroit

11 03 2012

   

Dans son célèbre ouvrage « Ihya-ou ‘Ouloumi d-Din » dans la partie des règles de la croyance (tome 1 page 108 de cette édition) l’Imam Al-Ghazali a dit :

« وأنه مستو على العرش على الوجه الذي قاله وبالمعنى الذي أراده استواء منزهاً عن المماسة والاستقرار والتمكن والحلول والانتقال لا يحمله العرش بل العرش وحملته محمولون بلطف قدرته ومقهورون في قبضته » 

« Et Allah est « istawa ‘ala l-‘Arch » (le Trône), tel qu’Il l’a révélé et avec le sens qu’Il a voulu, d’un « istiwa » exempt du contact, de l’établissement, du fait d’être dans un endroit, d’être diffus ou d’être en mouvement. Il n’est pas porté par le Trône, au contraire, le Trône est porté grâce à Sa puissance et Sa grâce. »

Informations utiles :

– Le Chaykh, l’Imam Abou Hamid Mouhammad Ibnou Mouhammad Al-Ghazali est né en 450 et il est décédé en 505 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 930 ans. C’est un savant très célèbre, il était surnommé « Houjjatou l-Islam » c’est-à-dire qu’il était capable de prouver la véracité, la beauté et la sagesse de l’Islam. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 5ème siècle de l’Hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion). Il était du madhhab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i. Son livre «Ihya-ou ‘Ouloumi d-Din » est son ouvrage le plus connu.

– Ici, il explique l’istiwa de Allah sans donner un sens précis; mais il indique clairement que cet istiwa n’est pas un établissement, que Allah n’est ni en contact, ni porté par le Trône, qu’Il est sans endroit et qu’Il est exempt du mouvement.

– Nous mentionnerons d’autres passages de son livre au sujet de la croyance, incha-a l-Lah.





Le Chaykh Ach-Chanqiti rapporte l’unanimité sur le fait que Allah est sans endroit

2 03 2012

   

Dans son livre «Al-Ayatou-l Mouhkamat» (page 6 de cette édition) le Chaykh Ach-Chanqiti a dit :

« اتفق علمـاء السنــة على أنّ الله غني عن كلّ  شيء وكلَّ شيء مفتقـِر إليه، قائمٌ بنفسِه لا يحتاج إلى محـلّ ولا إلى مُخَـَصَّص، فهو الذي خلق الزمان والمكان وهو على مــا عليه كان قبل أن لا زمان و لا مكان »

« Les savants de Ahlou s-sounnah sont unanimes sur le fait que Allah n’a besoin d’aucune créatures et que toute chose a besoin de Lui. Il existe par Lui-même, Il n’a pas besoin d’un lieu ni de quelqu’un qui Le spécifie. C’est Lui Qui a créé le temps et l’endroit et Il est tel qu’Il est de toute éternité, alors qu’il n’y avait ni temps ni endroit (de toute éternité).»

Informations utiles :

– Le Chaykh Mouhammad Ibnou Ahmad connu sous le nom de Ad-Dah Ach-Chanqiti, est décédé en 1404 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 30 ans. Il était l’Imam de la mosquée Al-Khatmiyyah au Soudan.

– Ici, il dit que les savants de Ahlou s-sounnah sont unanimes sur le fait que Allah n’a pas besoin de Ses créatures, et qu’Il est sans endroit.





L’Imam An-Naçafi parle de la vision de Allah dans l’au-delà : sans endroit et sans direction

1 03 2012

   

Dans son célèbre traité de croyance connu sous le nom de « ‘Aqidatou n-Naçafiyyah » (page 2 du traité), l’Imam An-Naçafi a dit :

« ورؤيةُ الله تعالى جَائزَةٌ في العقلِ واجبةٌ بالنقلِ، وقد وردَ الدليلُ السَّمعيُّ بإيجاب رؤيةِ المؤمنينَ لله تعالى في دارِ الآخرةِ، فيُرى لا في مكانٍ، ولا على جهةٍ من مُقابلةٍ أو اتصالِ شُعاعٍ أو ثبوتِ مسافةٍ بين الرائي وبينَ الله تعالى »

« La vision que les croyants auront de Allah ta’ala est possible selon la raison et obligatoire selon ce qui est rapporté, et les preuves selon les textes sont parvenues concernant l’obligation de la vision de Allah ta’ala par les croyants dans la résidence de l’au-delà. Ainsi, Il sera vu sans qu’Il soit dans un endroit ni dans une direction, sans que ce soit de face, ni par le lien d’un rayon lumineux, ou par la délimitation d’une distance entre celui qui regarde et Allah ta’ala »

Informations utiles :

– Le Mouhaddith Abou Hafs Najmou d-Din ‘Oumar Ibnou Mouhammad An-Naçafi, le Hanafite, est né en 461 et il est décédé en 537 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 900 ans. Il est l’auteur du traité de croyance connu sous le nom de « ‘Aqidatou n-Naçafiyyah», qui est l’un des traités de croyance les plus célèbres, les plus répandus, et les plus étudiés dans le monde musulman.

– Ici, il dit qu’il est un devoir de croire en la vision de Allah, par les croyants dans l’au-delà. Et il dit clairement, que Allah sera vu, sans qu’Il soit dans un endroit ou une direction, et sans qu’il y ait de notion de distance.





L’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi dit que la ayah {Layça kamithlihi chay} exempte Allah de l’endroit et du corps

31 01 2012

   

Dans son célèbre tafsir connu sous le nom de « At-Tafsirou l-Kabir » (tome 27 page 151 de cette édition) lors de l’explication du verset 11 de sourat Ach-Choura { ليس كمثله شيء } (layça kamithlihi chay) qui signifie « Rien n’est tel que Lui », l’Imam Fakhrou d-Din Ar-Razi a dit :

« احتج علماء التوحيد قديماً وحديثاً بهذه الآية في نفي كونه تعالى جسماً مركباً من الأعضاء والأجزاء وحاصلاً في المكان والجهة، وقالوا لو كان جسماً لكان مثلاً لسائر الأجسام، فيلزم حصول الأمثال والأشباه له، وذلك باطل بصريح قوله تعالى: { لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ } »

« Les savants du Tawhid par le passé et par le présent ont retenu cette ayah comme argument pour nier le fait que Allah ta’ala soit un corps composé d’organes et de parties étant dans un endroit et une direction. Ils ont dit s’Il était un corps Il aurait été semblable à tous les corps et ceci implique qu’Il aurait des semblables et des ressemblants à Lui, or ceci est faux du fait même du Texte explicite de Sa Parole ta’ala : { ليس كمثله شيء } (layça kamithlihi chay) qui signifie « Rien n’est tel que Lui ». »

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Abou ‘Abdoul-Lah Mouhammad ‘Oumar Al-Houçayn Fakhrou d-Din Ar-Razi est né en 543 et il est décédé en 606 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 830 ans. Il était du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i. C’est un savant de référence et son oeuvre « At-Tafsirou l-Kabir » est l’un des tafsir les plus célèbres et les plus répandus. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 6ème siècle de l’hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion).

– Ici, il explique que les savants du Tawhid ont dit que le verset « Layça kamithlihi chay » (qui signifie : « Rien n’est tel que Lui »)  prouve que Allah n’est pas un corps, qu’Il n’a pas d’organes ni de parties, et qu’Il n’est pas dans un endroit ni une direction.

– Voir d’autres paroles de savants au sujet du verset « Layça kamithlihi chay » (qui signifie : « Rien n’est tel que Lui ») : ici .





L’Imam Ja’far As-Sadiq déclare mécréant ceux qui disent que Allah est « dans » ou « sur » quelque chose

1 12 2011

      

Dans son commentaire du livre « Al-Fiqh Al-Akbar » de l’Imam Abou Hanifah (page 64 de cette édition, mais la page 63 est disponible afin de voir le contexte), l’Imam Abou l-Layth As-Samarqandi rapporte :

« Ja’far As-Sadiq, radiya l-Lahou ‘anhou, a dit : Le tawhid (la science de l’unicité) consiste à savoir que Allah n’est pas « à partir de » quelque chose, ni « dans » une chose, ni « sur » quelque chose, car en effet, celui qui dit de Allah qu’Il est « à partir de » quelque chose, il Lui aura attribué le fait d’être créé, et il aura mécru, celui qui dit de Allah qu’Il est « dans » quelque chose, il Lui aura attribué le fait d’être limité, et il aura mécru, et celui qui dit de Allah qu’Il est « sur » quelque chose, il Lui aura attribué le fait d’avoir un besoin et d’être porté, et il aura mécru. »

Informations utiles :

– Le Chaykh Abou l-Layth Nasr Ibnou Mouhammad Ibnou Ahmad Ibnou As-Samarqandi Al-Hanafi est décédé en 378 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 1060 ans. Son commentaire du livre « Al-Fiqh Al-Akbar » est très connu. Il contient également des commentaires de d’autres ouvrages de l’Imam Abou Hanifah comme celui du livre « Al-Wasiyyah ». Il arrive que ce commentaire de « Al-Fiqh Al-Akbar » soit attribué par erreur à l’Imam Al-Matouridi As-Samarqandi.

– L’Imam Ja’far As-Sadiq fils de Mouhammad Al-Baqir, fils de Zaynou l-‘Abidin ‘Ali fils de Al-Houçayn (que Allah les agrée tous) est un Salaf (C’est à dire qu’il a vécu dans les trois premiers siècles de l’Hégire). Il est décédé en 148 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 1290 ans. Il faisait partie des maîtres des gens de la famille du Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) dans la jurisprudence, dans la science et par le mérite. Il fût également l’un des chouyoukh de l’Imam Abou Hanifah et de l’Imam Malik.

– Ici, il indique que celui qui dit que Allah est à « partir de » quelque chose est mécréant , car il aura attribué à Allah le fait d’être créé. Puis, il dit que celui qui dit que Allah est « dans » une chose est mécréant, car il aura attribué à Allah le fait d’être limité. Et il dit que celui qui dit que Allah est « sur » quelque chose est mécréant, car il aura attribué à Allah le fait d’avoir besoin et d’être porté.

– Une autre parole de Ja’far As-Sadiq rapportée par Al-Qouchayri est proche de cette citation là. Voir l’article : ici.





Le Chaykh Ibn ‘Aqil dit que Allah est sans endroit, qu’Il n’est pas un corps et qu’Il n’a pas d’organes (rapporté par Ibn Al-Jawzi)

14 11 2011

   

Dans son livre « Al-Bazou l-Ach-hab » (page 86 de cette édition) le Hafidh Ibnou l-Jawzi a dit :

« قال ابن عقيل : « تعالى الله أن يكون له صفة تشغل الأمكنة ، لأنّ هذا عين التجسيم ، وليس الحق بذي أجزاء وأبعاض يعَالج بِها »

« Ibnou ‘Aqil a dit : « Allah est exempt d’avoir pour caractéristique d’occuper les endroits car ceci revient à l’attribution même du corps à Allah, alors que Allah n’est pas de ceux qui ont des parties ou des organes. »

Informations utiles :

– L’Imam, le Hafidh –spécialiste des chaînes de transmission du hadith–, le Moufassir –exégète– ‘Abdou r-Rahman Ibnou ‘Ali connu sous le nom de Ibnou l-Jawzi le Hanbalite, est né en 508 et il décédé en 597 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a 835 ans.

– Le Chaykh Abou l-Wafa ‘Ali Ibnou ‘Aqil Al-Baghdadi est né en 431 et il est décédé en 513 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 920 ans. C’est un grand savant qui était le Chaykh des Hanbali de son époque.

– Ici, il dit que Allah n’est pas dans un endroit, qu’Il n’est pas un corps et qu’Il n’a ni parties ni organes.

– L’Imam Ibnou l-Jawzi et l’Imam Ibn ‘Aqil sont deux piliers de l’école (madh-hab) de l’Imam Ahmad Ibnou Hanbal (rahimahou l-Lah).





Le Chaykh Ad-Dajawi dit que la croyance des salafs est que Allah n’est pas dans la direction du haut

18 10 2011

Dans le magasine « Majallatou l-Azhar », le Chaykh Youçouf Ad-Dajawi a dit :

« واعلـم أن السَّلَفَ قائلون باستحالة العلو الـمكاني عليه تعالى ، خلافاً لبعض الجهلة الذين يخبطون خبط عشواء في هذا الـمقام ، فإن السلف والخلف متفقان على التنـزيه »

« Sache que les gens du Salaf déclarent que la supériorité spatiale est impossible à Son sujet (c’est-à-dire au sujet de Allah) ta’ala, contrairement à certains ignorants qui débattent à tort et à travers à ce propos. En effet, le Salaf et le Khalaf sont tous deux en accord sur le tanzih (l’exemption de Allah de toutes les caractéristiques des créatures). »

Informations utiles :

– Le Chaykh Youçouf Ad-Dajawi Al-Misri Al-Maliki Al-Azhari est décédé en 1365 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 70 ans. Il était un Chaykh reconnu de l’Université Islamique Al-Azhar.

– Cette citation est tiré du magazine « Majallatou l-Azhar », que les Chaykh de Al-Azhar éditent en Égypte (dans le 9ème volume 1er tome, mois de Mouharram de l’an 1357 p 17).

– Ici, le Chaykh Ad-Dajawi rapporte que la croyance des gens du salaf (c’est-à-dire des trois premiers siècles de l’Hégire) est que la supériorité spatiale est impossible au sujet de Allah, C’est-à-dire que Allah n’est pas la direction du haut, car Allah existe sans endroit et sans direction. Puis il rapporte l’unanimité des musulmans (du salaf et du khalaf)  sur le fait que Allah est exempt de toutes les caractéristiques des créatures.

– Ne te laisses pas méprendre, après cela, par ceux qui se font appeler salafites pour duper les gens et leur faire croire qu’ils sont sur la croyance du Salaf alors que les gens du Salaf sont innocents de la croyance des mouchabbihah –assimilationnistes–, ceux qui attribuent à Allah la position assise, l’établissement, l’endroit, le mouvement et la limite.





Le Qadi Ibn Rouchd Al-Jadd confirme qu’on ne dit pas « où ? » ni « comment ? » ni « quand ? » au sujet de Allah

2 10 2011

   

Dans son livre «Al-Madkhal» (tome 3 page 181 de notre édition) le Chaykh Ibnou l-Hajj Al-Maliki rapporte que le Qadi Ibnou Rouchd Al-Jadd a dit :

« فلا يقال أين ولا كيف ولا متى لأنه خالق الزمان والـمكان »

« On ne dit pas à Son sujet (c’est-à-dire au sujet de Allah) « Où ? » ni « Comment ? » ni « Quand ? » car Il est le Créateur du temps et de l’endroit »

Informations utiles :

– Le Qadi, le Chaykh Abou l-Walid Mouhammad Ibnou Ahmad, Qadi l-Jama’ah à Qourtoubah –Cordoue– connu sous le nom de Ibnou Rouchd Al-Jadd (le grand-père), est né en 450 et il est décédé en 520 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 910 ans. Il était un grand savant dans le Madh-hab (Ecole de jurisprudence) Malikite et il fut notamment l’un des Chaykh du Qadi ‘Iyad.

– Il ne faut pas le confondre avec son petit fils Ibnou Rouchd (connu sous le nom de Averroès) le philosophe qui est mort en 595 de l’Hégire.

– Ici, le Qadi Ibnou Rouch Al-Jadd dit qu’on ne dit pas « Où ? » ni « Comment ? » ni « Quand ? » au sujet de Allah.

– Le Chaykh Abou ‘Abdoul-Lah Mouhammad Ibnou Mouhammad Al-‘Abdari plus connu sous le nom de Ibnou l-Hajj Al-Maghribi Al-Maliki est décédé en 737 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 700 ans.





L’Imam Al-Qourtoubi dit que Allah est sans endroit et Qu’Il est exempt du mouvement et du déplacement

19 09 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication du verset 3 de Sourat Al-An’am (tome 6 page 390 de cette édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« والقاعدة تنـزيهه – جل و عز – عن الحركة والانتقال وشغل الأمكنة »

« La règle, c’est Son exemption (à Allah) jalla wa ‘azza, du mouvement, du déplacement et de l’occupation des endroits ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il dit clairement qu’il est une règle dans la croyance d’exempter Allah du mouvement, du déplacement et de l’occupation dans un endroit.





L’Imam An-Naçafi dit que Allah est sans endroit, sans comment, qu’Il n’est pas un corps et qu’Il ne dépend pas du temps

11 09 2011

   

Dans son célèbre traité de croyance connu sous le nom de « ‘Aqidatou n-Naçafiyyah » (pages 1 et 2 du traité), l’Imam An-Naçafi a dit :

 «والمحدِثُ للعالم هو الله تعالى الواحدُ القديمُ الحيُّ القادرُ العليمُ السميعُ البصيرُ الشائي المريدُ ليس بِعَرَضٍ، ولا جسمٍ، ولا جوهرٍ، ولا مُصوَّرٍ، ولا محدودٍ، ولا معدودٍ، ولا متبعِّضٍ، ولا متجزّ، ولا مُتَركّبٍ، ولا متناهٍ، ولا يُوصف بالماهيةِ، ولا بالكيفيةِ، ولا يتمكَّنُ في مكانٍ، ولا يجري عليهِ زمانٌ، ولا يُشبههُ شىءٌ، ولا يَخرُجُ عن علمِهِ وقدرتِهِ شىءٌ.»

« Et Celui Qui a fait entrer ce monde en existence, c’est Allah ta’ala, الواحد (Al-Wahid) Celui Qui n’a pas d’associé, القديم (Al-Qadim) Celui Qui existe de toute éternité et Qui est exempt de début, الحيّ (Al-Hayy) Celui Qui a pour attribut la vie, القادر (Al-Qadir) Celui Qui est tout-puissant sur toute chose, العليم (Al-‘Alim) Celui Qui sait tout, السميع البصير (As-Sami’ou l-Basir) Celui Qui entend et Qui voit, الشائى المريد (Ach-Cha-i l-Mourid) Celui Qui a la volonté et le vouloir. Il n’est pas quelque chose qui advient aux corps, ni un corps, ni une substance unitaire, ni quelque chose ayant une image, ni limité, ni dénombrable, ni constitué de parties, ni divisible, ni composé, ni fini, Il n’est pas attribué d’un genre ni d’un comment, Il n’est pas localisé dans un endroit et Il ne subit pas le temps, rien ne Lui ressemble. Et rien n’échappe à Sa science et à Sa puissance.»

Informations utiles :

– Le Mouhaddith Abou Hafs Najmou d-Din ‘Oumar Ibnou Mouhammad An-Naçafi, le Hanafite, est né en 461 et il est décédé en 537 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 900 ans. Il est l’auteur du traité de croyance connu sous le nom de « ‘Aqidatou n-Naçafiyyah», qui est l’un des traités de croyance les plus célèbres, les plus répandus, et les plus étudiés dans le monde musulman.

– Ici, il cite des point fondamentaux de la science du tawhid, comme le fait que Allah n’est pas un corps, qu’Il est sans comment, qu’Il n’est pas dans un endroit, qu’Il ne dépend pas du temps, et que rien ne Lui ressemble.





L’ancien Moufti d’Egypte Mouhammad Haçanayn Makhlouf parle de la vision de Allah au paradis

28 08 2011

Dans son livre « Moukhtasarou Charhi ‘Aqidati Ahli l-Islam », l’ancien Moufti d’Egypte, le Chaykh Mouhammad Haçanayn Makhlouf a dit :

« فَيُرَى سبحانه لا في مكانٍ ولا جهةٍ ولا باتصال شعاعٍ ولا ثبوت مسافةٍ بين الرائيين وبينه تعالى بل على الوجه الذي يليق بقدسيته وجلاله سبحانه »

« Il (Allah) sera vu soubhanahou sans qu’Il soit dans un endroit ni une direction, sans contact par un rayon lumineux ni établissement d’une distance entre ceux qui Le verront et Lui ta’ala mais tel qu’il est digne de Son exemption et de Sa gloire, soubhanah »

Informations utiles :

– Le Moufti d’Egypte, le Chaykh Mouhammad Haçanayn Makhlouf Al-‘Adawi Al-Maliki, est né en 1307 et il est décédé en 1355 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 80 ans. Il était également l’un des chaykh de la prestigieuse université Islamique « Al-Azhar » d’Egypte.

– Ici, il parle de la vision de Allah qu’auront les musulmans lorsqu’ils seront au paradis, sans que Allah ne soit dans un endroit ou une direction, et sans qu’il y ait une notion de distance.





L’Imam Ibn Al-Jawzi dit que Allah est sans endroit, qu’Il est exempt du changement et du déplacement

8 08 2011

   

Dans son livre « Daf’ou Choubahi t-Tachbih » (page 170 de cette édition) l’Imam Ibnou l-Jawzi a dit :

« الواجب علينا أن نعتقد أن ذات الله تعالى لا تتبعض و لا يحويها مكان ولا توصف بالتغـيّر والانتقال »

« Ce qu’il est un devoir de croire pour nous, c’est que l’Être de Allah n’est pas contenu dans un endroit et qu’Il n’est pas attribué du changement ni du déplacement »

Informations utiles :

– L’Imam, le Hafidh –spécialiste des chaînes de transmission du hadith–, le Moufassir –exégète– Abdou r-Rahman Ibnou ‘Ali connu sous le nom de Ibnou l-Jawzi le Hanbalite, est né en 508 et il décédé en 597 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a 835 ans.

– Ibnou l-Jawzi fait partie des piliers des hanbalites. Il a écrit son livre « Daf’ou Choubahi t-Tachbih » pour répliquer à ceux qui ont attribué le corps à Allah tout en se réclamant de l’école de l’Imam Ahmad alors que l’Imam Ahmad est innocent de ce qu’ils ont pris pour croyance. Ibnou l-Jawzi a souligné dans ce livre que la croyance du Salaf est bien la croyance de l’Imam Ahmad, l’exemption de Allah de l’endroit, de la limite, du corps, de la position debout, assise, de l’installation et de toutes les autres caractéristiques des choses qui entrent en existence et des corps.

– Ici l’Imam Ibnou l-Jawzi cite 3 points importants dans la science du tawhid à savoir que Allah n’est pas dans un endroit, qu’Il ne change pas et qu’Il n’est pas attribué du déplacement.





L’ancien Moufti d’Egypte Mouhammad Haçanayn Makhlouf dit que Allah est sans endroit

6 08 2011

Dans son livre « Moukhtasarou Charhi ‘Aqidati Ahli l-Islam », l’ancien Moufti d’Egypte, le Chaykh Mouhammad Haçanayn Makhlouf a dit :

« إن الله منـزهٌ عن جميع النقائص ، وسمات الحدوث ، ومنها الزمان والـمكان ، فلا يُقارنه زمانٌ ولا يحويه مكانٌ إذ هو الخالق لهما فكيف يحتاج إليهما »

« Allah est exempt de toute imperfection et de toutes les caractéristiques de ce qui entre en existence parmi lesquelles le temps et l’endroit. Il n’est donc pas sujet au temps et Il n’est pas contenu dans un endroit. Étant le Créateur de l’un et de l’autre, comment en aurait-Il besoin ?! »

Informations utiles :

– Le Moufti d’Egypte, le Chaykh Mouhammad Haçanayn Makhlouf Al-‘Adawi Al-Maliki, est né en 1307 et il est décédé en 1355 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 80 ans. Il était également l’un des chaykh de la prestigieuse université Islamique « Al-Azhar » d’Egypte.

– Ici, il dit que Allah est le Créateur du temps et de l’endroit et que par conséquent Allah n’en a pas besoin : Il n’est pas sujet au temps et Il n’est pas contenu dans un endroit.





L’Imam Al-Qourtoubi explique le verset «a-amintoum man fi s-sama » de Sourat Al-Moulk

3 08 2011

   

Dans son célèbre tafsir, lors de l’explication de la parole de Allah {ءَأَمِنتُم مَّن فِى ٱلسَّمَآءِ أَن يَخۡسِفَ بِكُمُ ٱلۡأَرۡضَ } (a-amintoum man fi s-sama an yakhsifa bikoumou l-ard ) Ayah 16 de Sourat Al-Moulk (tome 18 page 216 de notre édition), l’Imam Al-Qourtoubi a dit :

« والـمراد بِها توقيره [مراده : تعظيمه ] وتنـزيهه عن السفل والتحت ، ووصفه بالعلوِّ والعظمة لا بالأماكن والجهات والحدود لأنَّها صفات الأجسام »

« Ce qui est visé ici, c’est Sa glorification, Son exemption du bas et du dessous et Sa qualification par al-‘oulouww (l’élévation du mérite) et al-‘adhamah (l’éminence) et non pas la qualification par les endroits, les directions et les limites car ce sont des caractéristiques des corps ».

Informations utiles :

– Le Moufassir –exégète– Mouhammad Ibnou Ahmad Al-Ansari Al-Qourtoubi est décédé en 671 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 760 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Malik. Son tafsir « Al-Jami’ou li Ahkami l-Qour-an » est une référence incontournable.

– Ici, il dit que la ayah { ءَأَمِنتُم مَّن فِى ٱلسَّمَآءِ } (a-amintoum man fi s-sama) ne signifie pas que Allah est dans un endroit ou une direction.





Le Hafidh Al-Karmani dit que la parole « fi s-sama  » ne doit pas être prise au sens apparent, et que Allah est sans endroit

27 07 2011

   

Dans son commentaire du Sahih de Al-Boukhari «Fath Al-Bari » (tome 13 p 412 de notre édition), lors de l’explication du Hadith dans lequel Zaynab Bintou Jahch (l’épouse du Prophète) a dit : « إن الله أنكحنى في السماه », l’Imam Ibnou Hajar Al-‘Asqalani rapporte que le Hafidh Al-Karmani a dit :

« قوله « في السماء » ظاهره غير مراد، إذ الله منـزه عن الحلول في الـمكان، لكن لما كانت جهة العلو أشرف من غيرها أضافها إليه إشارة إلى علو الذات والصفات »

« Le sens apparent de Sa parole « fi s-sama » n’est pas le sens qui est visé car Allah est exempt de l’incarnation dans un endroit et comme la direction du haut est une direction honorable, plus honorable que les autres directions, cela est une attribution qui indique l’exemption de toutes imperfections de l’Être et des attributs ».

Informations utiles :

– Le Chaykh, le Hafidh Chams ad-Din Mouhammad Ibnou Youçouf connu sous le nom de Al-Karmani Al Baghdadi est décédé en 786 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 650 ans. Il est l’un des commentateurs du Sahih de Al-Boukhari.

– Le sens apparent de la parole « fi s-sama » signifie «dans le ciel» ou «au-dessus du ciel», mais le Hafidh Al-Karmani dit bien que ce n’est pas le sens apparent qui est visé dans ce hadith, car Allah n’est pas dans un endroit.

– Le sens de la parole de Zaynab, est que Allah l’a donné en mariage, et que ce mariage est cité dans le Qour-an (dans le verset 37 de Sourat Al-Ahzab), car c’est du ciel que descend la révélation. De plus il existe une autre version de ce hadith qui confirme cette explication, qui est rapporté par At-Tabari, As-Souyouti, At-Tirmidhi et d’autres dans lequel Zaynab a dit « أنا الذي نزل تزويجي » ce qui a pour sens : « Je suis celle dont le mariage a été révélé ».

– Chaykhou l-Islam, Amir al-Mou-minin fi l-hadith (le Prince des croyants dans la science du hadith) Chihab ad-Din Abou l-Fadl Ahmad Ibn ‘ali Ibnou Hajar Al-‘Asqalani est né en 773 et il est décédé en 852 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 580 ans. C’est un très grand spécialiste de la science du hadith qui a écrit de nombreux ouvrages. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i.

– Son livre « Fath Al-Bari » est incontournable, c’est l’un des plus célèbres commentaires du Sahih Al-Boukhari.





L’Imam Al-Baqillani dit que le Trône n’est pas un lieu d’établissement ni un endroit pour Allah

25 07 2011

   

Dans son livre « Al-Insaf » (pages 40 de notre édition) l’Imam Al-Baqillani a dit :

« ولانقول إن العرش له  (أي لله) قرارٌ ولامكانٌ ، لأن الله تعالى كان ولا مكان ، فلـما خلق الـمكان لـم يتغيّر عما كان »

« Nous ne disons pas que le Trône est un lieu d’établissement ou un endroit pour Allah car Allah ta’ala existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas d’endroit de toute éternité. Lorsque les endroits ont été créés par Lui, Il n’a pas changé par rapport à ce qu’Il est de toute éternité »

Informations utiles :

– L’Imam, le Qadi Abou Bakr Mouhammad Al-Baqillani Al-Maliki est né en 338 et il est décédé en 403 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 1030 ans. Il était l’un des plus grands savants du madh-hab (Ecole de jurisprudence) Malikite durant son époque et un grand défenseur de la croyance de Ahlou s-Sounnah. Certains l’ont désigné comme le moujaddid du 4ème siècle de l’Hégire (c’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion)

– Le titre entier du livre est « Al-Insaf fima yajibou-‘tiqadouhou wa la yajouzou l-Jahlou bih »

– Ici, il dit que le Trône (al-‘Arch) n’est pas un lieu d’établissement ou un endroit pour Allah, contrairement à ce que prétendent les assimilateurs (mouchabbihah).





Le Hafidh Ibn Hajar Al-‘Asqalani dit que Allah est sans endroit (rapporté par le Hafidh As-Sakhawi)

22 07 2011

      

Dans son livre « Al-Maqasidou l-Haçanah » (page 342 de notre édition) le Hafidh As-Sakhawi a dit :

« قال شيخنا – يعني الحافظ ابن حجر العسقلاني – : إنَّ علـم الله يشمل جميع الأقطار ، والله سبحانه وتعالى منـزه عن الحلول في الأماكن ، فإنه سبحانه وتعالى كان قبل أن تحدث الأماكن »

« Notre Chaykh –il vise le Hafidh Ibnou Hajar Al-‘Asqalani– a dit : La science de Allah concerne tous les endroits et Allah soubhanahou wa ta’ala est exempt d’être incarné dans les endroits, en effet, Allah soubhanahou wa ta’ala existe de toute éternité avant que les endroits n’entrent en existence ».

Informations utiles :

– Le Hafidh Chams ad-Din Mouhammad Ibnou ‘Abdi r-Rahman As-Sakhawi est né en 831 et il est décédé en 902 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 530 ans. Il était un grand savant reconnu dans la science du hadith et il était du madhab (école de jurisprudence) Chafi’ite. Il a eu comme Chaykh l’Imam Ibnou Hajar Al-‘Asqalani.

– Chaykhou l-Islam, Amir al-Mouminin fi l-hadith (le Prince des croyants dans la science du hadith) Chihab ad-Din Abou l-Fadl Ahmad Ibn ‘ali Ibnou Hajar Al-‘Asqalani est né en 773 et il est décédé en 852 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 580 ans. C’est un très grand spécialiste de la science du hadith qui a écrit de nombreux ouvrages. Il est également du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i.





Le Qadi Ibn Rouchd Al-Jadd dit que Allah n’est pas installé sur le trône et qu’Il est sans endroit.

18 07 2011

   

Dans son livre «Al-Madkhal» (Tome 2 page 149 de notre édition) le Chaykh Ibnou l-Hajj Al-Maliki rapporte que le Qadi Ibnou Rouchd Al-Jadd a dit :

« وإضافته – أي العرش – إلى الله تعالى إنَّما هو بمعنى التشريف له كما يقال : بيتُ الله وحرمه ، لا أنه محلٌّ له وموضع لاستقراره اذ ليس – الله – في مكان ، فقد كان قبل أن يَخْلُقَ الـمكان»

« Le fait que Allah ta’ala s’attribut le Trône signifie l’attribution d’honneur, tout comme on dit : Baytou l-Lah (la Maison honorée de Allah) ou Haramouh (Son enceinte sacrée) sans qu’Il soit installé dedans ou que ce soit un endroit pour son établissement car Allah n’est pas dans un endroit, Il existe avant de créer les endroits ».

Informations utiles :

– Le Qadi, le Chaykh Abou l-Walid Mouhammad Ibnou Ahmad, Qadi l-Jama’ah à Qourtoubah –Cordoue– connu sous le nom de Ibnou Rouchd Al-Jadd (le grand-père), est né en 450 et il est décédé en 520 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 910 ans. Il était un grand savant dans le Madh-hab (Ecole de jurisprudence) Malikite et il fut notamment l’un des Chaykh du Qadi ‘Iyad.

– Il ne faut pas le confondre avec son petit fils Ibnou Rouchd (connu sous le nom de Averroès) le philosophe qui est mort en 595 de l’Hégire.

– Le Chaykh Abou ‘Abdoul-Lah Mouhammad Ibnou Mouhammad Al-‘Abdari plus connu sous le nom de Ibnou l-Hajj Al-Maghribi Al-Maliki est décédé en 737 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 700 ans.

– Cette citation est également citée par le Hafidh Ibnou Hajar Al-‘Asqalani dans son livre « Fat-hou l-Bari ».





L’Imam Al-Haramayn Al-Jouwayni dit que Allah est sans endroit.

12 07 2011

   

Dans son livre «Al-Irchad ila Qawati’i l-Adil-lah» (page 33 de cette édition), l’Imam Al-Haramayn Al-Jouwayni a dit :

« البارىء سبحانه وتعالى قائمٌ بنفسه، متعال عن الافتقار إلى محلٍّ يحله أو مكانٍ يُقله »

« Al-Bari (le Créateur : c’est-à-dire Allah) soubhanahou wa ta’ala n’a pas besoin d’autrui, Il est exempt d’avoir besoin d’un endroit où S’incarner , ou d’un endroit qui Le porte ».

Informations utiles :

– L’Imam Al-Haramayn (des deux Haram) Abou l-Ma’ali ‘Abdou l-Malik Ibnou ‘Abdi l-Lah Al-Jouwayni, est né en 419 et il est décédé en 478 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. C’est un grand savant reconnu par toute la communauté musulmane. Il était surnommé « Imam al-Haramayn » c’est-à-dire l’imam des deux enceintes sacrées de la Mecque et Médine. Il était du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i et il fût l’un des chouyoukh de l’Imam Abou Hamid Al-Ghazali (rahimahou l-Lah).

– La signification du non besoin de Allah, c’est Qu’Il se passe de toutes les créatures. Il n’a donc pas besoin de qui L’aurait spécifié par l’existence car le besoin d’autrui contredit Son exemption de début alors que l’obligation de Son exemption de début et de Son exemption de fin a été confirmée.





Le Hafidh Ibn Hibban dit que Allah est sans endroit et qu’Il ne dépend pas du temps.

1 07 2011

   

Le Hafidh Ibnou Hibban dans son livre « Ath-Thiqat » (tome 1, page 1) a dit :

« الحمد لله الذي ليس له حدٌّ محدودٌ فيُحتوى ، ولا له أجلٌ معدودٌ فيَفنى ، ولا يحيط به جوامع الـمكان ، ولا يشتمل عليه تواتر الزمان »

« La louange est à Allah, Celui Qui est exempt de limite et Qui n’est donc pas limité pour être contenu, Qui est exempt de terme et n’est donc pas décompté pour être anéanti, Qui n’est cerné par aucun des endroits et Qui n’est pas sujet à l’écoulement du temps »

Informations utiles :

– Le Hafidh Abou Bakr Mouhammad Ibnou Hibban Ibnou Ahmad Abou Hatim At-Tamimi Al-Bousti, est un savant du Salaf, il est né en 270 et il est décédé en 354 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 1080 ans.

– C’est un grand spécialiste de la science du hadith. Il est l’auteur du « Sahih » réputé sous le nom de « Sahih Ibn Hibban ». Il était du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i.

– Dans l’introduction de son livre « Ath-Thiqat », il dit que Allah est sans endroit et qu’Il ne dépend pas du temps.





L’Imam Abou Mansour Al-Baghdadi rapporte l’unanimité sur le fait que Allah existe sans endroit

17 06 2011

      

L’Imam Abou Mansour Al-Baghdadi a dit dans son livre Al-Farqou bayna l-Firaq (page 260 de cette édition) :

« Ils ont été unanimes (c’est-à-dire Ahlou s-Sounnah) que Allah n’est pas contenu dans un endroit et que le temps ne s’écoule pas sur Lui, contrairement à ce que les Hichamiyyah et les Karramiyyah prétendent lorsqu’ils disent que Allah est en contact avec Son Trône. L’émir des croyants, ‘Ali (Ibnou Abi Talib) a dit :

«  إنّ الله تعالى خلق العرش إظهاراً لقدرته لا مكاناً لذاته »

« Allah ta’ala a créé le Trône comme manifestation de Sa Toute-puissance et ne l’a pas pris comme endroit pour lui-même ». Et il (‘Ali Ibnou Abi Talib) a dit également :

« كان (الله) ولا مكان ، وهو الآن على ما  كان »

« Allah existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas d’endroit de toute éternité et Il est maintenant tel qu’Il est de toute éternité » ».

Informations utiles :

– Le Chaykh, l’Imam Abou Mansour Abdou l-Qahir Ibnou Tahir At-Tamimi Al-Baghdadi Al-Isfarayini est décédé en 429 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 1000 ans. C’est un savant dans l’école de jurisprudence Chafi’ite.

– Son livre al-Farqou bayna l-Firaq est au sujet de 73 groupes sur lesquels le Prophète (Salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) a dit (dans le sens) : « Certes cette communauté se séparera en 73 groupes, 72 sont en enfer et un seul est au paradis. C’est la majorité (Al-Jama’ah) » [Rapporté par Abou Dawoud dans Ses Sounan]. Cette version confirme l’autre version qui signifie : « Ma communauté se séparera en 73 groupes ; tous sont en enfer sauf ceux qui seront sur ce sur quoi j’étais, moi et mes compagnons ». En effet, la voie du Prophète et de ses compagnons est la voie suivie par la majorité des musulmans

– Après avoir cité tous les groupes (firaq) égarés, il a écrit un long chapitre dédié à la croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama’ah. Cette citation est tirée de ce chapitre. Il cite 15 points de croyance unanimes chez les Sunnites et il met ce point en troisième dans sa liste. Voilà la vraie croyance sunnite.

– Il rapporte également la précieuse parole de l’Imam ‘Ali qui est : « Allah ta’ala a créé le Trône comme manifestation de Sa Toute-puissance et ne l’a pas pris comme endroit pour lui-même »





Le chaykh Mouhammad ‘Arabi At-Tabban rapporte l’unanimité sur le fait que Allah est sans endroit, sans direction, qu’Il n’est pas un corps…

10 06 2011

      

Le Chaykh Mouhammad ‘Arabi At-Tabban, connus sous le nom de Abou Hamid Ibnou Marzouq, a dit dans son livre Bara’atou l-Ach’ariyyin (tome 1 p 79 de cette édition) :

«اتفق العقلاء من أهل السنة الشافعية والحنفية والـمالكية وفضلاء الحنابلة وغيرهم على أن الله تبارك وتعالىَ مُنَـزَّهٌ عن الجهة والجسمية والحد والـمكان ومشابَهة مخلوقاته»

« Les spécialistes des preuves selon la raison parmi les gens de Ahlou s-Sounnah, les Chafi’ites, les Hanafites, les Malikites et ceux qui ne se sont pas égarés parmi les Hanbalites ainsi que d’autres se sont accordés à dire que Allah tabaraka wa ta’ala est exempt de la direction, du corps, de la limite, de l’endroit, et de la ressemblance avec Ses créatures »

Informations utiles :

– Le Mouhaddith – transmetteur du hadith –, le Chaykh Mouhammad ‘Arabi At-Tabban Al-Makki est décédé en 1390 de l’Hégire. Il était un savant de l’école de juriprudence Malikite et il enseignait à Madraçatou l-Falah et à la Mosquée Mecquoise.

– Ici, il rapporte l’unanimité des gens de Ahlou s-Sounnah sur le fait que Allah est sans endroit, qu’Il n’est pas un corps, qu’Il n’a pas de limite et qu’Il ne ressemble pas à Ses créatures.





Le Chaykh Salim Al-Bichri Al-Azhari rapporte l’unanimité sur le fait que Allah est sans endroit et sans direction

9 06 2011

Le Chaykh Salim Al-Bichri Al-Azhari a dit :

« اعلـم أيدك الله بتوفيقه وسلك بنا وبك سواء طريقه ، أن مذهب الفرقة الناجية وما عليه أجمع السُّنِّيُّـون أن الله تعالى مُنَـزَّهٌ عن مشابـهة الحوادث مخالف لها في جميع سمات الحدوث، ومن ذلك تَنَـزُّهُهُ عن الجهة والـمكان كما دلت على ذلك البراهين القطعية »

« Sache, que Allah te renforce en créant en toi la force d’accomplir les actes d’adoration, qu’Il nous guide et nous fasse prendre à toi et à moi le chemin de droiture, que la voie du groupe qui est sauvé, et c’est ce sur quoi les sunnites ont été unanimes, c’est que Allah ta’ala est exempt de toute ressemblance avec ce qui entre en existence et que par conséquent, Il est exempté de la direction et de l’endroit tout comme les preuves catégoriques l’ont indiqué »

[Fourqanou l-Qour’an]

Informations utiles :

– Le Chaykh Salim Al-Bichri Al-Misri Al-Azhari est né en 1248 et il est décédé en 1335 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est à dire il y a environ 100 ans. Il était le chaykh de la mosquée Al-Azhar en Egypte, et il était de l’école de jurisprudence malikite.

– Ici, il rapporte que les sunnites sont unanimes sur le fait que Allah est exempt de toute ressemblance avec Ses créatures et sur le fait qu’Il est sans direction et sans endroit. Et que tout ceci est la croyance du groupe sauvé.

– Le livre Fourqanou l-Qour-an est imprimé avec le livre Al-’Asma-ou wa s-Sifat de Al-Bayhaqiyy dans certaines éditions.





L’Imam Al-Bayhaqi confirme que Allah existe sans endroit.

6 06 2011

       

Dans son livre « Al-Asma-ou wa s-Sifat »  (tome 2, page 133 de cette édition), le Hafidh Al-Bayhaqi a dit :

« واستدل بعض أصحابنا في نفي الـمكان عنه بقول النبيِّ صل الله عليه و سلم : 

 » أنت الظاهر فليس فوقك شىء ، وأنت الباطن فليس دونك شىء »  ،

وإذا لـم يكن فوقه شىء ولا دونه شىء لـم يكن في مكان »

« Certains de nos compagnons ont tiré un argument, pour renier l’endroit au sujet de Allah, de la parole du Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) :

« أنت الظاهر فليس فوقك شىء وأنت الباطن فليس دونك شىء»

qui signifie : « Ô Allah, Tu es Adh-Dhahir, rien n’est au-dessus de Toi et Tu es Al-Batin, rien n’est en dessous de Toi ». Puisque rien n’est au-dessus de Lui et rien n’est en dessous de Lui, Il n’est donc pas dans un endroit ».

Informations utiles :

– L’Imam, le Hafidh Abou Bakr Ahmad Ibnou l-Houçayn Al-Bayhaqi, est né en 384 et il est décédé en 458 de l’hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a presque 1000 ans. Il fait parti des plus grands savants du hadith, et il est de l’école de jurisprudence Chafi’ite.

– Cette citation provient de son livre « Al-Asma-ou wa s-Sifat » qui est un livre de référence sur la croyance, qui traite des Noms et des Attributs de Allah.

– Ici, Il confirme la croyance des musulmans, à savoir que Allah n’est pas dans un endroit, et qu’Il n’a ni haut, ni bas, ni aucune autres directions.

– Il tire cet argument d’un hadith sahih rapporté par Mouslim dans son célèbre recueil, qui est :

« Le Messager de Allah (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) a dit (dans le sens) :
« Ô Allah, Seigneur des cieux, Seigneur de la terre et Seigneur du Trône Eminent, notre Seigneur et le Seigneur de toute chose, Celui Qui fend la graine et le noyau, Celui Qui a fait descendre la Torah, l’Evangile et le Fourqan (le Qour-an). Je recherche Ta protection contre le mal de toute chose. Allah, Tu es Al-Awwal, rien n’est avant Toi et Tu es Al-Akhir, rien n’est après Toi. Tu es Adh-Dhahir, rien n’est au-dessus de Toi et Tu es Al-Batin, rien n’est en-dessous de Toi. Rembourse nos dettes et enrichis-nous contre la pauvreté » ». Voir ce hadith :  ici.